Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Selon le président Thomas, M. Ford cherche la bagarre à la main-d'œuvre

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a dit au Globe and Mail que les déclarations publiques du gouvernement Ford concernant le plafonnage des salaires sont une déclaration de guerre.

« Je pense qu’il [le premier ministre] cherche la bagarre à la main-d’œuvre », a déclaré M. Thomas au Globe. « Nous-mêmes ne la cherchons pas, mais je crois qu’elle a déjà commencé. »

Le président du Conseil du Trésor Peter Bethlenfalvy a jonglé avec l’idée de plafonds salariaux durant son discours du 4 mars. Le Globe rapporte que « M. Bethlenfalvy a dit aux hôtes d’un déjeuner d’affaires que la province lançait un exercice de consultation de six semaines pour les nombreux syndicats et employeurs du secteur public (universités, collèges, hôpitaux et autres organismes, ainsi que les travailleurs du gouvernement), afin de trouver des façons de veiller à la modestie des accords salariaux ».

Le Globe rapporte que M. Thomas, qui demande à rencontrer le gouvernement Ford depuis des mois, a déclaré que son syndicat participerait, ajoutant que le SEFPO a ses propres idées pour économiser, y compris celle de réduire ce qu’il qualifie de surabondance de personnel d’encadrement dans de nombreux organismes du gouvernement.