Skip to content
news_press_releases_french.jpg

M. Thomas : La ministre Lisa MacLeod a perdu toute crédibilité et ne peut plus servir au Cabinet

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré que la ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires ne va pas s’en tirer si facilement que ça avec ses manœuvres visant à couvrir son comportement face aux enfants qui souffrent d’autisme.

Monsieur Thomas est déçu de voir que la ministre MacLeod s’en prend maintenant aux critiques qui lui demandent de démissionner parce qu’elle a essayé d’intimider des experts de première ligne afin de les forcer à appuyer son programme de coupures aux programmes pour enfants autistes.

« Après avoir été critiquée pour ses combines de baronne de la pègre, Madame MacLeod attaque désormais ses nombreux détracteurs, disant qu’ils s’amusent à des « jeux partisans », a dit M. Thomas. « Défendre les familles qui luttent pour aider leurs enfants n’a rien d’amusant. »

« Les familles qui s’endettent lourdement juste pour obtenir l’aide que notre gouvernement pourrait et devrait fournir ne s’amusent pas. Les familles qui sont obligées de vendre leur maison pour obtenir les services que ce gouvernement refuse de fournir ne s’amusent pas elles non plus », a ajouté M. Thomas.

La tentative de Lisa MacLeod d’user de démagogie extrême a annihilé toute sa crédibilité auprès des gens qu’elle est censée aider, selon M. Thomas.

« La ministre avare doit s’en aller », a souligné M. Thomas. « Les Ontariens n’ont pas besoin d’autres menaces, mesures d’intimidation, blâmes et insultes. »

« Elle n’est clairement pas apte à faire son travail. La dernière chose que les victimes de menaces veulent entendre est « désolé, mais pas vraiment ».

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a dit que l’Ontario ne réussira jamais avec des ministres et un premier ministre qui mettent la partisanerie avant le peuple.

« Au cœur de toute chose que nous faisons sied le désir véritable d’aider tous les Ontariens à réussir », a déclaré M. Almeida.  « La ministre avare et le premier ministre pugnace devraient s’occuper du peuple et travailler avec le SEFPO, la voix des travailleurs de première ligne. »

Monsieur Thomas espère que Doug Ford réévaluera le soutien qu’il accorde à Mme MacLeod une fois ses députés d’arrière-ban de retour du long weekend.

« Tandis qu’ils rentrent dans leurs circonscriptions, les députés conservateurs provinciaux entrent dans une zone de turbulences ce weekend du Jour de la Famille », a dit M. Thomas. « Il est certain qu’ils vont en recevoir plein les oreilles de toutes sortes de familles dégoûtées par une ministre et un premier ministre qui semblent copier les tactiques de division et dérision de M. Trump. »  

« S’ils ne commencent pas à tenir un discours différent, et vite, ils ne manqueront pas de gagner un voyage tous frais payés sur les bancs de l’opposition dans trois ans. Quand la ministre a parlé de « quatre longues années », elle reconnaissait peut-être déjà que le compte à rebours avait commencé pour le gouvernement Ford. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931