Communiqués bannière

Le président Thomas estime que l'assemblée publique de Mississauga contribuera à faire de la privatisation un enjeu électoral

We Own It logo with OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Facebook
Twitter
Email

Mississauga – Temps d’attente interminables dans les hôpitaux et pour les soins de longue durée. Augmentation en flèche des tarifs d’électricité. Système de transport inadapté. Routes dangereuses. Ce ne sont que quelques-unes des retombées des privatisations que doivent endurer les résidentes et résidents de Mississauga. À l’occasion d’une assemblée publique qui se tiendra au Centre communautaire de Mississauga Valley, le mardi 22 mai, les gens discuteront des moyens à prendre pour y mettre fin.

  • Quand : mardi 22 mai, de 19 à 21 h
  • Où : Centre communautaire Mississauga Valley, 1275, boul. Mississauga Valley, salle des programmes 1
  • Qui : parmi les orateurs, il y aura le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas

« Mississauga est une communauté fière et dynamique », a déclaré Warren (Smokey) Thomas, le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).

« Comme toutes les communautés dynamiques, elle a besoin de bons services publics. La privatisation des services publics nous coûte plus cher et nous en donne moins. » « Cette élection provinciale est une excellente occasion de dire à tous les candidats que nous voulons des services publics plus forts, et non pas plus de privatisation. »

Depuis plus d’un an, le SEFPO lutte contre la privatisation et pour des investissements dans des services publics de qualité dans le cadre de sa campagne, Ça nous appartient.

« L’idée est simple : les services publics appartiennent à tous les Ontariens et Ontariennes. Nous les avons bâtis. Nous les avons payés. Ils nous appartiennent. », a lancé le président Thomas. « Montrons à tous nos politiciens que nous nous battrons pour Mississauga en luttant contre la privatisation. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613 329-1931