Skip to content
news_notices_french.jpg

Smokey demande de l’information sur les ÉPI à la ministre de la Santé

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a demandé au gouvernement Ford de le renseigner sur les stocks courants d’équipements de protection individuelle (EPI), ainsi que de lui donner l’assurance que les stocks suffiront à protéger les travailleurs en cas de deuxième vague de COVID-19.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de retomber dans une situation de pénurie d’ÉPI en Ontario », a écrit M. Thomas dans une lettre à la ministre de la Santé, Christine Elliott. « Les résidents et les travailleurs de première ligne de cette province méritent de connaître tous les détails concernant ces stocks et d’être rassurés par votre gouvernement de l’approvisionnement suffisant dans les milieux de vie en collectivité. »

Voici le texte intégral de la lettre de M. Thomas :

Le 24 juillet 2020
L’honorable Christine Elliott
Vice-première ministre et ministre de la Santé
777, rue Bay, 5e étage
Toronto (Ontario)  M7A 2J3
Courriel : christine.elliott@pc.ola.org

Madame la ministre,

Par la présente, je vous demande de toute urgence de nous fournir des renseignements détaillés sur les réserves actuelles d’équipements de protection individuelle (ÉPI) dans la province et sur le plan envisagé par votre gouvernement pour garantir un approvisionnement adéquat d’équipements de protection individuelle pour tous les travailleurs des soins de santé et des services communautaires de première ligne en cas de deuxième vague de COVID-19.

Comme la plupart des endroits au monde, l’Ontario a appris au cours de la première vague qu’un approvisionnement insuffisant d’ÉPI met inutilement en danger le public, et plus particulièrement les travailleurs de première ligne fournissant les soins de santé et communautaires.

Nous ne pouvons nous permettre de retomber dans une situation de pénurie d’ÉPI en Ontario.

Ayant parlé à mes membres, je sais que les dangereuses pénuries des mois de mars, avril et mai se sont en grande partie résorbées. Toutefois, on entend encore parler de pénuries de blouses et de masques N95, et on s’inquiète toujours de la possibilité de pénuries générales en cas de deuxième vague.

Les résidents et les travailleurs de première ligne de cette province méritent de connaître tous les détails concernant ces stocks et d’être rassurés par votre gouvernement de l’approvisionnement suffisant dans les milieux de vie en collectivité.

Comme bon nombre des membres de mon syndicat et du public l’ont fait remarquer, la menace de la COVID-19 demeure si élevée que votre gouvernement n’a pas hésité à recourir au projet de loi 195 pour étendre ses pouvoirs extraordinaires afin de déroger au droit constitutionnel à la négociation des travailleurs, citant comme raisons préparation et souplesse.

Je vous encourage vivement à utiliser ces pouvoirs extraordinaires de façon responsable et à faire en sorte que les employeurs sans scrupules ne profitent pas des circonstances actuelles. Un premier pas dans la bonne direction serait de fournir des renseignements transparents sur les réserves actuelles d’ÉPI dans la province et sur le plan envisagé par votre gouvernement pour assurer l’équilibre entre les ressources et la demande, aujourd’hui et à l’avenir.

Dans l’attente de votre prompt réponse, je vous prie d’agréer, Madame la ministre, mes salutations distinguées.

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario