Skip to content
caata_opseu_french_banner.jpg

Le président Thomas dénonce le 'théâtre politique' à Queen's Park

#standwithfaculty #solidaritepersonnelscolaire
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Cette loi spéciale pour forcer le retour au travail du personnel scolaire des collèges est « une sorte de théâtre politique » qui ne fait que dresser les travailleurs contre les étudiants tout en permettant au véritable coupable de s’en tirer à bon compte, a déclaré le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, était à Queen's Park aujourd'hui au moment où le gouvernement libéral de la première ministre Kathleen Wynne déposait son projet de loi pour mettre fin à la grève de cinq semaines des plus de 12 000 membres du personnel scolaire des collèges et soumettre les questions en litige à l'arbitrage.

« Alors que le Conseil des employeurs des collèges a prolongé la grève de deux semaines en forçant un vote sur sa dernière offre contractuelle et que 86 pour cent des membres du personnel scolaire ont fermement rejeté cette offre, je suis profondément déçu que la première ministre ait présenté un projet de loi qui ne contient aucune mesure pour tenir les collèges responsables de leur mauvais comportement tout au long de ce processus. »

« J’estime que [la chef du NPD] Andrea Horwath et les néo-démocrates sont les seuls à défendre les droits des travailleurs à Queen's Park », a-t-il ajouté.

Le président Thomas a demandé une nouvelle fois à la province de dissoudre le Conseil des employeurs des collèges, qui est, selon lui, un « club privé qui ne rend de comptes à personne ».

Il a déclaré que le syndicat avait continué à demander au Conseil des employeurs des collèges de reprendre les négociations, comme le prévoit la loi spéciale pour le retour au travail, mais qu’il n'avait reçu aucune réponse.

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613 329-1931