Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Énorme victoire pour les services publics dans le comté de Grey... le président Thomas dit merci aux militants et alliés du SEFPO

OPSEU members hold picket signs and a "Public = Better" banner during a Save Grey Gables rally.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Owen Sound – Parlant « d’énorme victoire » pour les services publics de qualité, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, félicite ses membres et leurs alliés communautaires pour s’être battus sans relâche contre un programme visant à privatiser les soins de longue durée dans le comté de Grey.
 
« Je tiens à remercier les centaines de membres du SEFPO et de citoyens engagés qui se sont battus avec tant d’acharnement pour remporter cette énorme victoire », a déclaré M. Thomas. « C’est une victoire pour les résidents de Grey Gables. C’est une victoire pour les citoyens du Comté de Grey. Et c’est une victoire pour tous les habitants de l’Ontario.
 
« Doug ferait bien de prêter attention. Soixante pour cent des Ontariens disent déjà qu’il avance dans la mauvaise direction. Et cette victoire dans le comté de Grey montre clairement que les politiciens qui soutiennent la privatisation ne se font pas réélire. »
 
Le projet de privatisation impliquant la vente de l’établissement de soins de longue durée Grey Gables et son remplacement par un établissement privé est tombé officiellement à l’eau hier, comme l’ont décidé une nouvelle équipe de conseillers municipaux du comté de Grey. Le projet de privatisation était un enjeu important des élections municipales en octobre dernier. Bon nombre des politiciens qui avaient soutenu le projet, dont le maire de Grey Ouest, Kevin Eccles, ont perdu leur siège.
 
À l’instar de nombreux autres projets de privatisation, les partisans de la privatisation de Grey Gables avaient refusé de publier un bon nombre des détails financiers les plus importants.
 
« Vous n’achèteriez pas une voiture sans savoir combien elle coûte, non? Et c’est exactement ce que les privatiseurs nous demandent de faire chaque fois qu’ils essaient de nous faire avaler une autre de leurs idées farfelues », a déclaré le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « S’ils peuvent affirmer que la privatisation est une bonne chose pour les citoyens, pourquoi dissimulent-ils les chiffres? »
 
« Alors, à tous les membres du SEFPO et militants communautaires qui ont résisté ensemble pendant près de deux ans à ces absurdités, nous disons « beau travail! » Vous avez remporté une victoire pour nous tous. »
 
Les mobilisateurs et bénévoles de la campagne « Ça nous appartient » du SEFPO ont joué un rôle majeur dans cette victoire en organisant des rassemblements, en assistant en grand nombre à des réunions publiques, en distribuant des dépliants sur les coins de rue et en faisant du porte à porte pour sensibiliser les gens sur ce non-sens. Le SEFPO a également acheté un certain nombre d’annonces dans les journaux et à la radio pour promouvoir les soins de longue durée publics.
 
« Quatre-vingt-dix pour cent des Ontariens comprennent que les coupures au niveau des services publics et la privatisation les affectent personnellement », a encore dit M. Thomas. « Le Comté de Grey nous a montré qu’on peut se battre pour nos services publics et gagner. »   

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931

 

For more information: Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931