Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Thomas à Ford : Arrêtez de parler et écoutez!

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, exprime son aversion face au comportement arrogant et tyrannique de Doug Ford, des mois avant même que les électeurs se prononcent.

« Il se prend déjà pour le premier ministre et fait déferler ses théories de privatisation de la vente d’alcool et de cannabis, sans se préoccuper des conséquences », a déclaré Monsieur Thomas.  « Son opinion superficielle de ces questions prouve qu’il ne voit pas plus loin que le bout de son nez. »

« Je pensais que les libéraux s’étaient accaparé le comble de l'arrogance, mais ce bonhomme les dépasse tous », a encore dit Monsieur Thomas. « Il est temps qu’il se taise et ouvre l’oreille. »

Selon Monsieur Thomas, Doug Ford doit mettre fin à sa rhétorique insouciante sur la privatisation de la vente de l’alcool et du cannabis. »

« Les Ontariens savent bien que nous devons tout faire en notre pouvoir pour éviter que nos enfants aient accès à l’alcool et au cannabis », a ajouté le président Thomas. « Mais voici qu’arrive Doug Ford, après pas même une semaine à la tête de son parti, débitant de dangereuses promesses sur l’ouverture des marchés. »

Dans une entrevue radio qui a eu lieu hier, Monsieur Ford a déclaré qu’il autoriserait tous les détaillants à vendre de l’alcool et du cannabis.

Selon Monsieur Thomas, une telle réflexion va à l’encontre de tout bon sens et de preuves concrètes, soulignant que la plupart des sociétés privées autorisées actuellement à vendre de l’alcool en Ontario se sont déjà fait prendre la main dans le sac dans un complot de fixation des prix qui remonte à plus de dix ans.

« Si nous ne pouvons faire confiance à ces grandes sociétés pour vendre du pain de manière responsable », a dit Monsieur Thomas, « comment pouvons-nous leur faire confiance pour vendre de l’alcool et du cannabis de façon responsable? »

En revanche, selon Monsieur Thomas, la LCBO a un excellent bilan en matière de sécurité et de responsabilité.

En 2016-2017, les membres du SEFPO à la LCBO ont interrogé plus de 14,4 millions de personnes et refusé d’en servir plus de 250 000, en majorité pour des raisons d’âge. La LCBO embauche aussi des clients mystère pour s’assurer que le personnel de la LCBO vérifie la carte d’identité de toute personne ayant l’air d’avoir moins de 25 ans. 

Selon Monsieur Thomas, c’est clair, le gouvernement provincial devrait diminuer la vente privée d’alcool et s’assurer que la vente de cannabis demeure entièrement entre les mains du public.

« D’une part Doug Ford dit ne pas aimer les monopoles, d’autre part il se vante qu’il gagnera la plus grande majorité politique de l’histoire de l’Ontario. Ça le rendrait juste aussi puissant que n’importe quel monopole d'entreprise », a souligné Monsieur Thomas. « Et compte tenu de ses commentaires, cette semaine, je crains ce qu’il pourrait faire avec ce pouvoir. »

« Son manque total de compréhension de la politique publique est alarmant. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO 613-329-1931.