Skip to content
news_notices_french.jpg

Le président Thomas presse le gouvernement d’aider les apprenants adultes

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré que tandis que le gouvernement affecte des sommes importantes et beaucoup d’énergie pour veiller à la sécurité et à la bonne santé des étudiants pendant la pandémie, les apprenants adultes sont laissés pour compte.

« Tandis que vous lisez cette lettre, des milliers d’adultes à travers l’Ontario luttent contre de formidables obstacles pour devenir des membres productifs et prospères de nos communautés. Venant d’arriver au pays et souvent avec très peu d’argent en banque, ils se donnent corps et âme pour apprendre l’anglais », a écrit M. Thomas dans une lettre à Todd Smith, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires.

« Mais selon les instructeurs de première ligne représentés par l’OPSEU/SEFPO, qui travaillent dans les programmes d’anglais langue seconde (ALS), d’enseignement de la langue aux nouveaux arrivants au Canada (ELNAC), de formation de base et d’alphabétisation et d’admission et placement, les apprenants adultes ont été oubliés pendant la pandémie. Beaucoup d’entre eux sont laissés pour compte et, tragiquement, décrochent. »

La lettre de M. Thomas pressait le ministre Smith à agir dans quatre domaines clés :

  • Le soutien technologique
  • Les protocoles sur la santé et la sécurité
  • Des instructions claires relativement à l’apprentissage en personne/virtuel, la taille des classes et les attentes en matière d’apprentissage
  • Des garanties de financement

 

Le 5 mars 2021

Hon. Todd Smith
Ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires
Édifice Hepburn, 6e étage
80, rue Grosvenor, Toronto (Ontario)  M7A
MinisterMCCSS@ontario.ca
todd.smithco@pc.ola.org

Objet : Besoin impérieux de fonds d’urgence et de directives claires pour le système d’éducation des adultes

Monsieur le ministre,

Tandis que vous lisez cette lettre, des milliers d’adultes à travers l’Ontario luttent contre de formidables obstacles pour devenir des membres productifs et prospères de nos communautés. Venant d’arriver au pays et souvent avec très peu d’argent en banque, ils se donnent corps et âme pour apprendre l’anglais

Mais selon les instructeurs de première ligne représentés par l’OPSEU/SEFPO, qui travaillent dans les programmes d’anglais langue seconde (ALS), d’enseignement de la langue aux nouveaux arrivants au Canada (ELNAC), de formation de base et d’alphabétisation et d’admission et placement, les apprenants adultes ont été oubliés pendant la pandémie. Beaucoup d’entre eux sont laissés pour compte et, tragiquement, décrochent.

Monsieur le ministre, il est temps d’agir. Votre gouvernement investit beaucoup de temps et de ressources pour assurer la sécurité des jeunes apprenants dans les salles de classe et pour faire en sorte qu’ils ne manquent de rien en matière de technologie. Il est temps que les apprenants adultes et les travailleurs de première ligne qui les encadrent bénéficient du même traitement. Ils ont besoin que vous preniez des mesures dans les domaines suivants :

  1. La Bon nombre d’apprenants adultes n’ont pas les moyens de se procurer les appareils et abonnements Internet nécessaires pour l’apprentissage virtuel. Le gouvernement fournit des appareils et la connexion aux jeunes apprenants qui en ont besoin. Les apprenants adultes ont besoin et méritent le même soutien.
  2. La santé et la sécurité. Les apprenants adultes ne bénéficient pas des mêmes protocoles et procédures de sécurité liés à la pandémie que les jeunes apprenants. C’est particulièrement dangereux compte tenu du fait que les adultes courent davantage de risques de contracter la COVID-19 que les enfants et les adolescents.
  3. Des directives claires. Le ministère de l’Éducation fournit aux conseils scolaires des directives claires relativement à l’apprentissage en ligne ou en personne des jeunes étudiants, aux tailles maximales des classes et aux attentes d’apprentissage. Sans directives semblables de votre ministère, les apprenants adultes et leurs éducateurs font désormais face à une mosaïque injuste de conditions disparates à travers la province, entraînant mises à pied et décrochages.
  4. Des garanties de financement. Le financement de l’éducation des adultes est basé sur les inscriptions de l’année scolaire précédente. Mais avec la grosse baisse de l’immigration due à la pandémie, le nombre d’inscriptions pour cette année scolaire a beaucoup baissé. Les conseils scolaires et travailleurs de l’éducation des adultes ont besoin que vous les rassuriez qu’il n’y aura pas de grosses réductions au niveau du financement pour l’année scolaire prochaine, lesquelles exigeraient des coupures au niveau des programmes et des emplois.

Les membres de l’OPSEU/SEFPO qui travaillent en éducation des adultes sont prêts à travailler avec vous pour résoudre ces problèmes le plus rapidement possible.

Dans l’attente de votre prompte réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, mes salutations distinguées.

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO