Communiqués bannière

Des milliers de noms sont absents de la liste « Sunshine », nous dit Thomas

TORONTO – Selon le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario, le nom de milliers de personnes à très hauts revenus issus de la bourse publique manque sur la liste des 100 000 $ et plus de la province pour 2014.

« Pour une image claire de ceux et celles qui gagnent plus de 100 000 $ par année au sein du gouvernement et dans ses agences, il faudrait vraiment inclure sur la liste le nom des employés des entreprises privées que retient le gouvernement », a déclaré Warren (Smokey) Thomas aujourd'hui. « Le gouvernement injecte des dizaines de milliards de dollars par année dans le secteur privé, sans que Monsieur Tout-le-Monde ne soit en mesure de découvrir où va tout cet argent.

« Si nous nous souciions vraiment de la transparence et de la reddition de comptes en Ontario, et je crois que c'est le cas, alors nous devrions inclure les entrepreneurs retenus par le gouvernement sur la liste « Sunshine ». »

En vertu de la Loi sur la divulgation des traitements dans le secteur public, le gouvernement est tenu de publier le nom de tous les employés provinciaux et municipaux qui gagnent plus de $ 100,000 par année. En révélant ces mêmes détails pour les consultants et entrepreneurs à revenus élevés retenus par le gouvernement, on verrait enfin « comment fonctionne vraiment notre gouvernement en Ontario », a ajouté Thomas.

« Je regarde la liste « Sunshine » et je ne peux m'empêcher de me demander pourquoi on n'y voit pas le nom d'employés d'entreprises de construction telles que EllisDon ou PCL? », a souligné Thomas. « Pourquoi n'y voit-on pas le nom de banquiers de Valeurs mobilières TD ou Scotia Capitaux? Pourquoi n’y voit-on pas le nom des avocats de sociétés qui se graissent les pattes sur le dos des partenariats publics-privés? Pourquoi n’y voit-on pas le nom d'un seul cadre d'une seule entreprise de technologie de l'information retenue par le gouvernement, quand on sait que ce dernier externalise ses services de TI aussi vite qu'il peut? »

L'ajout sur la liste des 100 000 $ et plus du nom des entrepreneurs à hauts revenus payés par le gouvernement ferait beaucoup plus que révéler de simples montants, a dit Thomas.

« En étendant la portée de la Loi sur la divulgation des traitements dans le secteur public pour y inclure les entreprises privées et les particuliers, nous pourrions tracer la carte d'un visage du gouvernement resté dans l’ombre jusqu’à maintenant », a-t-il encore dit. « Les Ontariens auraient alors une idée nettement plus claire de ce que le gouvernement fait avec leur argent. »

« J'encourage tous les partis à Queen's Park à appuyer cette façon simple mais efficace d'améliorer la transparence quant à la distribution des deniers du contribuable. »

Related News