Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Il est temps de faire la lumière sur les agissements des sous-traitants du gouvernement, dit le SEFPO

La lutte contre la privatisation
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) demande une nouvelle fois au gouvernement que les sous-traitants du gouvernement soient soumis aux dispositions de la Loi sur la divulgation des traitements dans le secteur public.

« Le problème avec la liste Sunshine, publiée aujourd’hui, c’est qu’elle ne montre pas tout », a déclaré Warren (Smokey) Thomas. « Les libéraux de Kathleen Wynne déversent des milliards de dollars dans le secteur privé avec des partenariats public-privé et d’autres formes de privatisation; et pourtant, le public n’a aucune idée où va cet argent.

« Il est temps de faire la lumière sur des sociétés de construction comme EllisDon et sur des cabinets d’avocats comme McMillan LLP et sur toutes les banques et fonds spéculatifs de la rue Bay qui s’enrichissent sur le dos du public », a-t-il encore dit. « Il est temps de suivre la piste de l’argent. »

Monsieur Thomas a parlé d’Hydro One, une entreprise qui a récemment été privatisée par le gouvernement et dont le salaire combiné de ses cinq principaux dirigeants se montait à 11 millions de dollars l’an dernier.

« Je n’ai pas pu m’empêcher de rire lorsque Liz Sandals, présidente du Conseil du Trésor, a déclaré que ces salaires n’affecteraient pas les prix de l’électricité parce que 11 millions de dollars ne représentaient qu’une goutte dans l’océan », a-t-il dit. « Ce n’est pas étonnant que les Ontariens estiment que les libéraux sont aussi débranchés de la population. »

Monsieur Thomas a souligné que l’augmentation du nombre de personnes à revenu élevé figurant sur la liste des 100 000 $ traduit un secteur public provincial de plus en plus pléthorique au sommet depuis que les libéraux sont au pouvoir.

« Je le dis depuis longtemps, il y a trop de cadres dans trop de secteurs des services publics, allant des hôpitaux aux autorités responsables de la préservation de la nature, pour n’en nommer que quelques-uns », a-t-il ajouté. « Et les salaires de ces dirigeants sortent tous, depuis près de dix ans, de l’austérité, des mises à pied et des baisses réelles au niveau des salaires des travailleurs aux premières lignes.

« Ce que nous dit vraiment la liste Sunshine, c'est qu’il est temps de transférer de l'argent aux premières lignes de la prestation des services publics. Trop de gens, et un trop grand nombre de mes membres, luttent pour survivre avec des emplois précaires, dans lesquels il est difficile d’obtenir assez d’heures et dans lesquels le salaire ne suffit plus pour vivre.

« Ça ne peut pas continuer ainsi. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931