Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

En cassant le « wishbone » de ma dinde, je fais le souhait que les affamés du privé laissent le secteur public tranquille

Old photo of workers building infrastructure with the text "We built it. We paid for it. We own it! OPSEU"
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Dans notre famille, nous avons pour tradition annuelle à l’Action de Grâce de nous lever à tour de rôle pour dire de quoi nous sommes reconnaissants, et personne ne quitte la table avant que nous ayons tous eu notre mot à dire.

Cette année, je montrerai ma gratitude à tous ceux et celles qui ont construit et entretenu nos services publics.

Que ce soit nos parents et nos grands-parents qui ont mis sur pied des choses comme le régime public d'assurance-maladie et les services d’utilité publique parce qu’ils savaient que ces services contribueraient à rendre nos communautés plus sures, plus saines et plus prospères, ou les travailleurs d’aujourd’hui qui entretiennent et fournissent les services publics, sachant bien qu’ils méritent d’être protégés et sauvegardés.

Lisez le reste de l’article du président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, ici, dans la rubrique d’opinion du Toronto Sun (en anglais).