Skip to content
news_press_releases_french.jpg

John Tory copie les politiques ratées du gouvernement Wynne pour la privatisation de l'électricité

Illustration of an electrical plug with a tear drop
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Apparemment inconscient de la popularité en chute libre de notre première ministre Kathleen Wynne, le maire de Toronto, John Tory, a annoncé qu’il envisageait de suivre l’exemple des libéraux provinciaux en instaurant un plan de privatisation de Toronto Hydro.

Le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO), Warren (Smokey) Thomas, n’a pas semblé surpris, vu la relation étroite établie entre ces deux dirigeants et les donateurs communs qu’ils semblent consulter.

« Pas besoin de se demander qui profite et qui paie quand on privatise un bien public clé comme l’électricité », a déclaré Monsieur Thomas. « Les riches investisseurs et sociétés qui obtiennent des parts finissent par vider les poches du public, en faisant grimper les prix et en réduisant les services. Quoi qu’on en dise, c'est nous qui en payons le prix. »

« À l’instar d’Hydro One, Toronto Hydro offre une valeur indéniable au public. Toronto Hydro répond à un besoin important, et les profits que la société génère servent à payer des services publics dont nous dépendons tous. »

Myles Magner, vice-président régional du SEFPO pour la région 5 (Toronto), a fait remarquer que Toronto Hydro avait versé des revenus de 56 millions de dollars à la Ville de Toronto l'an dernier seulement. »

« Toronto est déjà aux prises avec des pressions budgétaires, avec une stratégie de réduction de la pauvreté non financée et des arriérés en matière de réparations d’immobilisations au niveau des logements sociaux et des services de transport », a dit Monsieur Magner. « Donner ces revenus à des investisseurs privés ne fera que rendre encore plus difficile la fourniture des services dont la population de notre ville en pleine croissance a besoin. »

Monsieur Thomas a fait remarquer que les récents résultats de l’élection partielle auraient dû servir d’avertissement aux politiciens locaux qui envisagent de suivre les traces du gouvernement Wynne et de privatiser des biens publics clés. »

« Les libéraux viennent de perdre un siège important à Scarborough en raison de l’incohérence de leur programme », a ajouté Monsieur Thomas. « J’imagine que les conseillers municipaux de Scarborough intéressés à se faire réélire examineront tout cela et réaliseront que le public en a assez de voir disparaître sous leurs yeux des biens publics précieux. »

« Si John Tory n’envisage pas de renouveler son premier mandat de maire, alors il est définitivement sur la bonne voie. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931