Skip to content
news_notices_french.jpg

Tragédie à Elliot Lake

Le 20 avril dernier, un incident tragique s’est produit à Elliot Lake, qui met au grand jour la sécurité au travail des agents de probation et de libération conditionnelle de l’Ontario, qui, comme beaucoup d’entre nous, ont du mal à faire face à la combinaison de stress au travail et de pandémie de COVID-19.

Nous avons appris qu’un agent de probation et de libération conditionnelle aurait été témoin, dans son lieu de travail, de ce qui semble être le suicide d’un client. Étant donné qu’une arme à feu a été utilisée, l’Unité des enquêtes spéciales (UES) de la province se charge de l’affaire.

Ce scénario inimaginable aura un impact durable sur les personnes présentes au moment de l’incident, mais aussi sur celles qui, même si elles n’étaient pas présentes, doivent faire face à l’angoisse qu’elles ressentent au lendemain de cette tragédie. Le SEFPO tient à ce vous sachiez que nous sommes là pour vous, car nous savons qu’il vous faudra du temps pour vous remettre de ces événements.

Nous tenons à dire à nos membres fiers et précieux, qui font de leur mieux pour protéger les citoyens de la province dans le cadre de leur travail d’agents de probation et de libération conditionnelle, que nous reconnaissons que cette situation est un exemple extrême du travail mentalement exigeant et dangereux qu’ils font chaque jour. Votre travail est apprécié. Et nous vous le disons parce que nous savons bien que vous faites souvent votre travail sans tambour ni trompette et sans remerciement.

Nous pensons à vous et nous vous remercions de l’engagement que vous avez pris à nous protéger. Et nous espérons ne pas être les seuls à reconnaître votre valeur.