Skip to content
news_press_releases_french.jpg

« Beaucoup moins nombreux, jamais surpassés », dit le président Thomas

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Kingston – Après deux semaines de campagne opposant deux syndicats, et après la publication des résultats du vote de représentation plus tôt aujourd’hui, le SEFPO a le regret de devoir laisser aller près de 400 membres travaillant au Centre des sciences de la santé de Kingston. Le compte final était de 613 votes pour le SEFPO et 799 pour le SCFP, démontrant que des centaines de membres du SCFP étaient prêts pour un changement.

Au mois d’avril 2017, tandis que l’Hôpital Hôtel Dieu et l’Hôpital général de Kingston fusionnaient, la loi provinciale appelée Loi sur les relations de travail liées à la transition dans le secteur public (LRTTSP) déclenchait un vote de représentation entre le SEFPO et le SCFP pour tous les IAA (infirmiers auxiliaires autorisés) et PSP (préposés aux soins personnels), ainsi que pour le personnel des installations et de bureau aux deux endroits du nouveau Centre des sciences de la santé de Kingston. Le vote s’est déroulé entre le 16 et le 18 mai derniers, et les résultats ont été publiés cet après-midi.

Le SEFPO, qui représente près de 400 membres au Centre des sciences de la santé de Kingston était largement désavantagé par les plus de 1 400 membres du SCFP. Mais selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, les membres du SEFPO n’ont « jamais été surpassés ».

« En dépit des chiffres, nos membres n’ont jamais perdu espoir », a dit Monsieur Thomas. « Ils ont fait campagne sans relâche et ils ont fait la fierté du SEFPO. »

« Malgré notre gros désavantage, les résultats du vote témoignent largement de notre force collective et de notre solidarité », a encore dit le président Thomas. « Durant cette campagne, nous avons entendu les nombreuses préoccupations des membres du SCFP en ce qui concerne le service, la transparence financière et la reddition de comptes, ainsi qu’en ce qui concerne l’intimidation à l’intérieur de la section locale. Je crois que nous avons contribué à certains progrès ici, donnant la parole à des travailleurs privés de droits, et inspirant, nous l’espérons, un changement positif et nécessaire. »

« Je remercie nos membres sur le terrain, qui ont mis cœur et âme dans cette campagne et dans notre syndicat pendant de nombreuses années », a ajouté Monsieur Thomas. « Votre dévouement nous touche beaucoup, et vous nous manquerez énormément. Nous vous souhaitons le meilleur possible et espérons que vous serez bien pris en charge par votre nouveau syndicat. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931