Skip to content

Nous devons ensemble mettre un terme à cette lutte

Les views noires comptent
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le fait d’être Noir au Canada est une lutte constante.

Je ne le dis pas par expérience. Je le dis en raison des images et des nouvelles de brutalité incroyables dont nous sommes témoins chaque jour. Et je le dis parce que j’ai toujours essayé de pratiquer l’écoute active et parce que je crois en les récits et témoignages personnels des membres, de mes amis et de mes collègues.

Je sais maintenant qu’une bonne partie de mes expériences de vie et de mes réussites, même celles qui me semblaient les plus communes et les plus faciles à atteindre pour tout le monde, sont issues du privilège. Un privilège que les personnes noires n’ont jamais connu.

Le SEFPO s’est toujours battu pour la justice sociale. C’est une des grandes raisons pour lesquelles je suis fier d’être le président de ce formidable syndicat. Nos membres et employés noirs sont victimes de racisme chaque jour. Nous nous engageons à en apprendre plus sur leurs expériences, à écouter leurs témoignages et à jouer un rôle actif dans le changement qui est maintenant essentiel.

Ce que nous savons, c’est que le racisme anti-Noirs est systémique, très grave et omniprésent. Des Noirs se font tuer dans la rue, oui, mais le racisme systémique les tue aussi dans le système des soins de santé et dans le système de justice pénale. Il leur est néfaste dans l’éducation, les services sociaux, les pratiques d’embauche et les politiques des gouvernements et des employeurs.

Le SEFPO s’engage à agir. Mais pour que les mesures que nous prenons soient efficaces, elles doivent être réfléchies. Nous devons activement écouter toutes les voix noires pour apprendre la vérité et, plus important encore, pour comprendre.

Nous savons bien que le silence n’est pas une solution envisageable. Nous allons faire du bruit. Nous voyons les marches et entendons les voix qui appellent au changement; bon nombre de ces voix appartiennent à des membres et à du personnel du SEFPO. En tant que syndicat, nous nous arrêtons pour délibérer. Nous devons faire en sorte que ce que nous envisageons de faire bénéficie aux personnes noires et contribue à amplifier leurs voix, tout en éduquant et mobilisant les masses. Nos mesures n’ont pas toujours été les bonnes. Mais nous voulons vraiment réussir.

Nous nous engageons à devenir des alliés de la communauté noire et à créer un vrai changement. Nous reconnaissons aussi que pour parvenir à un changement systémique, il nous faut travailler de manière soutenue et nous engager à long terme. Le SEFPO prend la tête. Nous continuerons de faire pression pour faire en sorte que toutes les vies noires comptent. Et quand je dis toutes les vies noires comptent, je veux dire TOUTES les vies noires : femmes, hommes, trans et LGBTQ2+.

Nous créerons un espace pour des conversations et ferons de la place pour écouter ceux et celles qui savent exactement ce qui est nécessaire, nos membres et notre personnel noirs.

Dans les jours qui viennent, nous promettons de fournir des détails sur notre première initiative et de poursuivre la discussion.

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO