Hebdo Ça nous appartient - Nouvelle vidéo de la campagne Ça nous appartient

Hebdo - Ca nous appartient. L'actualite de notre mouvement visant a proteger les services publics de la privatisation
Facebook
Twitter
Email

La campagne Ça nous appartient du SEFPO publie chaque semaine un bulletin appelé Hebdo Ça nous appartient. C’est un tour d’horizon des nouvelles et de l’information sur le mouvement grandissant visant à protéger nos communautés de la privatisation.

Pour recevoir le bulletin directement, inscrivez-vous sur le site Web de la campagne Ça nous appartient. Vous pouvez également suivre la campagne sur sa page Facebook et son flux Twitter .

Voici le dernier numéro d’Hebdo Ça nous appartient


Nouvelle vidéo de la campagne Ça nous appartient

Vous cherchez une façon rapide et simple d’encourager vos amis, votre famille et vos collègues à rejoindre notre mouvement? Cette nouvelle vidéo de 45 secondes vous aidera à le faire!

Vous pouvez aussi la regarder ici, sur Facebook.

Ou ici, sur Twitter.

Invitez vos amis, les membres de votre famille et vos collègues à se joindre à nous!

Dans les nouvelles

« Votez pour un parti qui est pour les services publics et contre la privatisation »

Dans le cadre d’une assemblée publique à Kenora, le 4 avril dernier, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a invité la population à faire de la privatisation un enjeu électoral.

Monsieur Thomas a dit à la station de radio 89.5 The Lake que la campagne Ça nous appartient comptait désormais plus de 57 000 partisans.

« Nous espérons mobiliser ces 57 000 personnes… pour voter en faveur d’une plateforme qui est pour les services publics et contre la privatisation », a déclaré Monsieur Thomas.

L’assemblée publique a également été couverte par KenoraOnline.

Le PDG de la société privatisée Hydro One reçoit une augmentation salariale de 1,7 million de dollars

Mayo Schmidt, le PDG de la société Hydro One désormais privée a reçu une robuste augmentation de 38 pour cent l’an dernier, avec un salaire passant de 4,5 millions de dollars en 2016 à 6,2 millions en 2017.

S’adressant au Toronto Star, Andrea Horwath, chef du NPD, a dit « l’augmentation est une gifle en plein visage pour les familles de travailleurs ontariennes subissant les augmentations des tarifs de l’électricité », tandis que Vic Fedeli, porte-parole pour l’énergie pour le Parti conservateur, a déclaré « Tout ça pendant que des familles doivent encore choisir entre chauffer et manger à cause des tarifs d’électricité. »

Glenn Thibeault, ministre de l’Énergie, a déclaré,  « Hydro One est aujourd’hui une société cotée en bourse, et non une entité gouvernementale, et cela signifie qu’elle est assujettie à des règles de surveillance et de divulgation différentes. »

Les frais augmenteront vraisemblablement si Ottawa privatise les services de sécurité de l’aéroport

Selon le Toronto Star, Ottawa envisage sérieusement de vendre son Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, une société d’État canadienne responsable de la sécurité dans les aéroports.

« On se demande alors si les frais que paient actuellement les passagers pour le contrôle de sécurité, soit 7 $ pour un vol intérieur et près de 25 $ pour un vol international, devront être augmentés », a déclaré le Star.

Aux États-Unis, Bernie Sanders promet de lutter contre la privatisation du ministère des Anciens combattants

Le sénateur Bernie Sanders a promis de stopper les riches donateurs politiques derrière l’effort de privatisation du ministère américain des Anciens combattants.

« Sous la direction des frères Koch (billonnaires) se dissimule un effort massif de privatisation des organismes du gouvernement américain », a déclaré Monsieur Sanders.

La semaine dernière, le président américain Donald Trump a remplacé le Secrétaire du ministère des Anciens combattants, David Shulkin, par son médecin présidentiel.

Après son éviction, Monsieur Shulkin a écrit un éditorial pour The New York Times, dénonçant fortement le projet de privatisation du ministère des Anciens combattants.

« Je suis convaincu que la privatisation est une ruse politique visant à sélectionner les personnes et sociétés qui réalisent des bénéfices, même si une telle mesure finit pas nuire aux anciens combattants eux-mêmes », a écrit Monsieur Shulkin.

Des parents d’Atlantic City se battent contre la privatisation des salles de classe

La semaine dernière, dans le cadre d’une réunion émouvante, les parents et le personnel scolaire d’une communauté proche d’Atlantic City ont dit à leur conseil scolaire qu’ils ne voulaient pas d’aides-enseignants privés.

Le conseil prétend que la privatisation de ces services permettra d’économiser de l'argent, mais ces « économies » viendraient du fait que ces travailleurs de première ligne ne bénéficieraient d’aucune prestation de santé.

L’aide bibliothécaire Amy Collins a déclaré que tous les autres employés dans le district ont droit aux prestations de santé, mais que les employés privés n’y auraient pas droit.

« Cela veut-il dire que nous qui sommes dans les tranchées avec les enseignants et les enfants n’en sommes pas dignes? », a déclaré Madame Collins sous les applaudissements de l’auditoire.

Activités de la campagne Ça nous appartient

Rassemblements pour des Services aux personnes atteintes d'un handicap de développement de qualité

Vendredi 6 avril dans des communautés de toute la province
Plus d’info