Skip to content

Hebdo Ça nous appartient - Le printemps est dans l'air!

Hebdo - Ca nous appartient. L'actualite de notre mouvement visant a proteger les services publics de la privatisation
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La campagne Ça nous appartient du SEFPO publie chaque semaine un bulletin appelé Hebdo Ça nous appartient. C’est un tour d’horizon des nouvelles et de l’information sur le mouvement grandissant visant à protéger nos communautés de la privatisation.

Pour recevoir le bulletin directement, inscrivez-vous sur le site Web de la campagne Ça nous appartient. Vous pouvez également suivre la campagne sur sa page Facebook et son flux Twitter .

Voici le dernier numéro d’Hebdo Ça nous appartient


Le printemps est dans l’air!

Le printemps est définitivement dans l’air cette semaine dans le Sud de l’Ontario. Et quel plus beau signe annonciateur du printemps qu’un joyeux lapin gambadant?

wabbitsm.gif

Le lapin de la campagne Ça nous appartient était avec toute une foule d’Ontariens devant Queen’s Park pour défendre les soins de longue durée.

Le rassemblement « Time to Care » appuyait un projet de loi qui permettrait d'assurer que les travailleurs des soins de longue durée ont le temps dont ils ont besoin pour fournir les soins de qualité dont nous dépendons tous et toutes.

Une autre façon d’améliorer les soins de longue durée : rendez-les publics!

Cliquez ici pour ajouter votre voix à leur appel aux soins de longue durée publics dans le comté de Grey.Vous pourriez aider à protéger, voire même à améliorer les soins de longue durée publics dans votre propre communauté.

Dans les nouvelles

Une députée provinciale de Nickel Belt demande un centre ServiceOntario public à Vallée Est

Dans les communautés juste au nord de New Sudbury, suite à la fermeture soudaine d’un centre privé, un mouvement croissant se forme pour l’établissement d’un centre ServiceOntario public.

Les gens ont envoyé des courriels à la ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs, Tracy MacCharles. Et le 26 février dernier, la députée provinciale de Nickel Belt, France Gélinas, a porté la question à l’attention de Queen’s Park.

« Les gens de Vallée Est n’acceptent pas la situation sans bouger. Ils veulent que le centre ServiceOntario rouvre ses portes et ils veulent que ce centre soit un centre public et pas privé. Ils m’écrivent et signent des pétitions exigeant que ce gouvernement ouvre un centre ServiceOntario public pour remplacer le centre privé qui vient de fermer ses portes », a déclaré Madame Gélinas à la Chambre. « Les gens de Vallée Est savent que les services publics doivent être fournis par le gouvernement, pas par une compagnie privée préoccupée uniquement par ses bénéfices nets. »

Cliquez ici pour voir une vidéo des commentaires de Madame Gélinas et pour ajouter votre voix aux voix de plus en plus nombreuses exigeant que les centres ServiceOntario soient publics.

Roulés par Phoenix, les travailleurs du gouvernement fédéral demandent à établir un système de paie public

Brûlé par des années d’énormes dépassements des coûts et de problèmes massifs pour des centaines de milliers de fonctionnaires, le gouvernement fédéral a déclaré cette semaine qu’il laisserait tomber le système de paie privatisé Phoenix.

Durant son discours budgétaire du 27 février dernier, Bill Morneau, ministre fédéral des Finances, a promis de remplacer ce système de paie désastreux.

« Cette promesse est une lueur d’espoir après deux longues années de stress et de soucis financiers pour nos membres », a déclaré Debi Daviau, présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), à la Presse canadienne.

« Nous leur avons dit que nos membres avaient perdu confiance en Phoenix. Nous avons demandé de remplacer Phoenix, que nous méritions mieux, et ils nous ont écouté. »

Les anciens combattants américains luttent contre la privatisation des soins de santé

Les dirigeants de la Légion américaine prennent une position ferme contre la privatisation du système des soins de santé desservant les anciens combattants.

« La privatisation est un problème réel de nos jours », a déclaré Verna Jones, directrice générale de la Légion américaine, à Federal News Radio. « Nous ne pouvons nous permettre de ne rien faire et espérer que cela ne se produira pas », a-t-elle ajouté. « Nous devons faire en sorte de créer des programmes et de parler à nos législateurs, de façon que la privatisation ne se produise pas. »

La Turquie lutte pour prévenir la privatisation des sucreries

Les dirigeants politiques et syndicaux en Turquie préviennent les citoyens contre les coûts, voire même les dangers pour la santé, de la privatisation de plus d’une douzaine de sucreries

« Dans notre pays, la consommation de sucre liquide est de 11 pour cent. Elle risque d’augmenter au cours des prochaines périodes », a déclaré Kemal Kılıçdaroğlu, dirigeant du Parti populaire républicain (CHP), à  The Hurriyet Daily News. « Tous les scientifiques honorables disent que ces sucres à base d’amidon causent l’obésité, le cancer du sein, le cancer du côlon et des problèmes au niveau du foie. »

Activités de la campagne Ça nous appartient

Rassemblement pour des Services aux personnes atteintes d'un handicap de développement de qualité

Le vendredi 2 mars, de 11 h à 13 h, devant le bureau du ministre Michael Coteau
Plus d’info

Forum pour un régime d’assurance-médicaments public à Kingston

Le jeudi 8 mars, de 18 h 30 à 20 h 30, Hôtel Ambassador
Plus d’info

Assemblée publique sur les services publics à Kenora

Le mercredi 4 avril, à 18 h 30, au Lakeside Inn, à Kenora
Plus d’info