Hebdo Ça nous appartient - Victoire en Afrique du Sud!

Hebdo - Ca nous appartient. L'actualite de notre mouvement visant a proteger les services publics de la privatisation
Facebook
Twitter
Email

 

Victoire en Afrique du Sud! Economic Freedom Fighters embauche des milliers à l’interne

Un parti politique sud-africain nommé Economic Freedom Fighters (EFF) dit être en train de rédiger un projet de loi pour mettre fin à l’externalisation de tous les travailleurs du gouvernement au niveau local, provincial et national.

« Nous renouvelons notre demande à tous les organismes gouvernementaux du niveau national au niveau local d’embaucher à l’interne », a déclaré Sixolise Gcilishe, de l’EFF, à Eyewitness News.

Plus tôt cette année, l’EFF a déposé une motion demandant à la Ville de Johannesburg d’internaliser tous ses travailleurs à contrat, y compris les gardes de sécurité, concierges, responsables des ordures, chauffeurs et autres travailleurs.

La motion a entraîné l’embauche directe de 1 600 gardes de sécurité par la ville à compter du 1er juin de cette année.

« Auparavant, la ville externalisait ses services de sécurité, ayant plus de 150 contrats auprès de fournisseurs de services payant en moyenne R14 000 par garde de sécurité tandis que les gardes eux-mêmes recevaient aussi peu que R4500 par mois », a dit la ville dans une déclaration.

La phase suivante de l’internalisation devrait être mise en œuvre au cours des semaines qui viennent.

Selon la ville, le succès du projet « démontre le bon travail que nous pouvons réaliser sous la direction de… maire Herman Mashaba, et de nos partenaires de la coalition qui travaillent avec EFF ».

On sait très peu de choses sur le plan de Google de bâtir un quartier privé à Toronto

Toronto a choisi Google pour l’aider à développer un quartier « intelligent » de 12 acres. Mais comme le dit le Politico Magazine, « À date, l’entente ne gagne pas le prix de la transparence; Waterfront Toronto a refusé de publier les modalités exactes de son entente avec Sidewalk, ainsi, personne ne sait exactement ce que la ville a promis à Google et vice versa. »

Bianca Wylie, partisane de gouvernements ouverts, a déclaré que « brouiller la ligne entre le secteur public et le secteur privé est la préoccupation thématique ici ».

Allison Arieff, rédactrice au New York Times, s’inquiète elle aussi, disant que « le secteur à but lucratif de la haute technologie, assaisonné de dédain libertaire pour le gouvernement et de la philosophie du monde des start-ups, ne correspond pas forcément à ce qu’il faut pour le type de travail que cela prend pour diriger une ville : des améliorations civiques à long terme plutôt que le cours des actions. »

Oubliez les voitures sport. Cette génération dit que les transports en commun sont la voie à suivre.

Un groupe croissant d’étudiants universitaires du monde entier se passionnent des transports en commun, et utilisent des mèmes Internet pour le montrer.

Selon The Guardian, un commentaire posait la question suivante : « Ouais, le sexe, c’est cool, mais avez-vous déjà fantasmé sur un programme de renouvellement de l’infrastructure financé par les impôts des milliardaires? » et une personne a répondu avec un gif de Homer Simpson qui bave.

« Le groupe a été co-fondé par Juliet Eldred et Emily Orenstein, toutes deux étudiantes à l’Université de Chicago, en collaboration avec Jonathan Marty, de l’Université de New York, à la suite d’un débat Internet animé avec des étrangers sur la National Interstate and Defense Highways Act, de 1956. « Nous étions fâchés parce que nous ne voulions pas qu’ils glorifient la culture de la voiture », a dit Jonathan Marty, 21 ans. « Cela a entraîné une conversation : Quelqu’un devrait créer un nouveau groupe mème sur l’urbanisme. »

C’était au mois de mars; on compte désormais 95 000 membres, avec 300 commentaires par jour. Est-ce que Jonathan et ses co-fondatrices ont un aperçu de la réponse? » « Franchement, non », a-t-il dit. « Je ne pense pas que nous ayons compris à quel point ces questions sont issues du courant dominant. »

Un candidat au gouvernorat républicain doute que la privatisation de l’assurance-santé ait permis d’économiser de l’argent

Jim Barnett, candidat au gouvernorat républicain, demande des preuves de l’affirmation du gouverneur Jeff Colyer comme quoi la privatisation de l’assurance-santé avec trois compagnies d’assurance à but lucratif a permis à l’état d’économiser 2 milliards de dollars et d’améliorer la santé de centaines de milliers de citoyens du Kansas.

M. Barnett a dit que le portrait de réussite de la privatisation que Jeff Colyer fait de KanCare dans sa campagne était une gaffe énorme, selon le site Web de nouvelles CJ Online.

« Le gouverneur Colyer porte atteinte au Kansas. Le Dr Colyer et moi-même avons prêté le même serment de ne causer aucun préjudice d’aucune sorte. Ses décisions politiques sont mauvaises », a déclaré M. Barnett.

L’Israel Post sera privatisé. Et qu’arrive-t-il avec la périphérie?

Le Comité de privatisation ministérielle du gouvernement d’Israël a voté en faveur de la liquidation de l’Israel Post, lundi dernier, soulevant des inquiétudes au niveau du service dans les zones périphériques.

« Il y a une raison pourquoi FedEx et DHL ne vont pas dans tous les voisinages à Israël qui ne sont pas rentables », a déclaré le professeur Dan Ben-David de l’Université de Tel Aviv dans le Jerusalem Post. « Quelles mesures ont été prises pour que ce service soit offert dans les zones qui sont moins rentables, dans les zones périphériques, dans les voisinages qui ont besoin de courrier mais qui ne sont pas rentables? »


Pour plus d’information, visitez https://sefpo.org/ca-nous-appartient.

La campagne Ça nous appartient du SEFPO publie chaque semaine un bulletin appelé Hebdo Ça nous appartient. C’est un tour d’horizon des nouvelles et de l’information sur le mouvement grandissant visant à protéger nos communautés de la privatisation.

Pour recevoir le bulletin directement, inscrivez-vous sur le site Web de la campagne Ça nous appartient. Vous pouvez également suivre la campagne sur sa page Facebook et son flux Twitter.