Hebdo Ça nous appartient - Ford finira-t-il le travail de Wynne?

Hebdo - Ca nous appartient. L'actualite de notre mouvement visant a proteger les services publics de la privatisation
Facebook
Twitter
Email

 

La campagne Ça nous appartient du SEFPO publie chaque semaine un bulletin appelé Hebdo Ça nous appartient. C’est un tour d’horizon des nouvelles et de l’information sur le mouvement grandissant visant à protéger nos communautés de la privatisation.

Pour recevoir le bulletin directement, inscrivez-vous sur le site Web de la campagne Ça nous appartient. Vous pouvez également suivre la campagne sur sa page Facebook et son flux Twitter .

Voici le dernier numéro d’Hebdo Ça nous appartient


Parle-t-on vraiment de vendre Hydro One?!

En dépit de l’amas de preuves disant que la privatisation a quasiment triplé les tarifs d’électricité en Ontario, selon le Toronto Star, Monsieur Doug Ford envisagerait de liquider 100 pour cent de la société Hydro One pour se dégager de sa promesse de mettre le PDG de la société à la porte.

star_hydro.jpg

« Le premier ministre s’est montré choqué par l’enveloppe salariale de 6,2 millions de dollars de Mayo Schmidt (PDG d’Hydro One), le surnommant « d’homme aux six millions », écrivait Jennifer Wells, chroniqueuse en affaires du Star. « [Mais] Lorsque Doug Ford, dans un moment d’impulsivité, s’est attaqué au PDG d’Hydro One, la première question qu’on s’est posée est la suivante : peut-il faire ça? »

La courte réponse est « Oui, il peut le faire », mais ça va nous coûter des millions de plus en indemnité de départ.  Ainsi, les supporters de la privatisation profitent de l’occasion pour encourager le nouveau premier ministre à finir ce que la première ministre Wynne a commencé, soit liquider la totalité d’Hydro One, de façon que Monsieur Ford ne soit pas tenu responsable des prix exorbitants de l’électricité.

« La bataille sur l’avenir d’Hydro One commence », a encore écrit Jennifer Wells. « Ou, plus exactement, recommence. »

Le Nouveau-Brunswick dit non à la privatisation du personnel de soutien des hôpitaux

La CBC rapporte que le gouvernement du Nouveau-Brunswick a fait un virage complet sur son plan de privatisation des services alimentaires et de buanderie des hôpitaux de la province.

Le gouvernement voulait confier les services alimentaires de ses hôpitaux à une multinationale du nom de Sodexo; toutefois, l’indignation générale des communautés et des syndicats l’ont fait changer d’avis.

Des travailleurs du bureau du coroner de l’État de Washington mis à la porte pour avoir critiqué la privatisation

Le Topeka Capital-Journal rapporte que trois personnes ont perdu leur emploi après avoir critiqué la qualité des services de médecine légale privatisés.

Ces employés se sont fait licencier après avoir pris la parole dans le cadre d’une réunion du Conseil général pour dire que le comté économiserait de l’argent et offrirait de meilleurs services s’il ne renouvelait pas son contrat de privatisation et remettait plutôt aux mains du public le bureau du coroner.

Un des employés mis à la porte a déclaré que le bureau du coroner avait fourni « trois années de services de merde » depuis la privatisation.