Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Quelle déception! Le budget ontarien n'est rien d'autre qu'une déception, nous dit Monsieur Thomas

Queen's Park
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Selon Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO), le budget présenté aujourd'hui n'est rien d'autre qu'une énorme déception.

« Après 10 ans, on ne nous donne rien pour avoir souffert, si ce n'est de la rhétorique progressive bidon d'un gouvernement qui parle de la gauche mais gouverne de la droite. Je suis profondément déçu. »

« Ce budget, comme les annonces de financement à saveur électorale qu'il contient, n'est qu'une simple illusion. C'est en fait exactement ce qu'on a vu avant le budget 2014 : de la démagogie, sans aucune substance. »

« Mais qui va payer pour? Soyons réalistes, les libéraux promettent enfin le financement longtemps attendu dans le secteur de la santé, du logement et de la garde d'enfants, mais ce n'est certes pas assez pour compenser pour les années d'austérité vécues.Ils veulent équilibrer le budget, parce qu'ils pensent que c'est quelque chose qui va les rendre plus populaires, mais il n'y a rien de nouveau ou de prometteur du côté des revenus pour couvrir leurs promesses. »

Le budget inclut une augmentation au niveau des dépenses de programmes de près de cinq pour cent, mais cette augmentation n'est que pour une année; après ça, elle descend à 2,5 pour cent, un peu plus que le taux d'inflation et à peu près le taux maintenu par le gouvernement depuis plusieurs années.Monsieur Thomas a dit, « Ça couvre à pleine le taux d'inflation! Inutile de songer à couvrir les manques qui ont affamé le système pendant des années. »

Les dépenses en santé augmenteront de trois pour cent, mais Monsieur Thomas a fait remarquer que ça ne couvre en fait que le taux d'inflation de 2 pour cent et l'augmentation de un pour cent au sein de la population, rien de plus. Tant le directeur de la responsabilité financière que l'Association des hôpitaux de l'Ontario avaient dit qu'il fallait augmenter les dépenses d'au moins cinq pour cent juste pour maintenir les niveaux de prestation de services courants.

Ce budget inclut des promesses d'augmentations grandement nécessaires, attendues depuis longtemps, Ce budget inclut des promesses de financement en éducation, soins de santé et assistance sociale. Aucun doute que ces augmentations sont indispensables, même si elles sont insuffisantes, mais soyons réalistes, l'annonce d'aujourd'hui vise tout particulièrement les électeurs, avec un budget équilibré (une promesse de campagne) et pas de nouvelles taxes.

Le gouvernement ilbéral s'attend à ce que nous soyons heureux de ce budget, mais je n'y vois aucune substance. Ce gouvernement veut paraître progressiste, mais ce budget est loin d'être progressiste et ne permettra pas à l'Ontario d'aller loin. Je demande à toutes les forces progressistes en Ontario de ne pas se faire avoir une fois de plus! »

Pour plus d'information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931