Skip to content
news_notices_french.jpg

Du 2 au 8 février, c’est la Semaine de la canne blanche

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les personnes aveugles et ayant une déficience visuelle contribuent de manière importante à la société depuis des siècles.

Si elle n’est apparue qu’au début du XXe siècle, la canne blanche a complètement changé la donne en ce qui concerne la mobilité. Elle est de surcroît devenue un symbole d’autonomie. C’est la raison pour laquelle la canne blanche tient une si grande importance durant la semaine annuelle de reconnaissance des personnes ayant une déficience visuelle.

« Nous voulons tous être des membres productifs de la société, travailler sans être jugés, nous déplacer sans crainte et vivre de manière indépendante », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « La canne blanche est cet objet et ce symbole puissant qui nous rappelle que nous sommes tous égaux. »

L’histoire de la canne blanche commença en 1921 lorsqu’un photographe de Bristol, James Biggs, fut la première personne aveugle à avoir l’idée de peindre sa canne en blanc. Il l’avait peinte en blanc afin d’être plus visible pour se déplacer autour de chez lui. La canne blanche s’est répandue dans les années 1930 lorsque l’Association internationale des Lions Clubs a lancé un programme de distribution dans le monde entier.

Richard Hoover, spécialiste de la rééducation et ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, développa la canne longue au Valley Forge Army Hospital. En 1944, avec une canne blanche (en bois à l’origine) du Lions Club à la main, il déambula avec les yeux bandés dans l’hôpital pendant toute une semaine. C’est à cette époque qu’il développa, ce qui est aujourd’hui, la méthode standard de déplacement avec la longue canne ou la méthode Hoover. Richard Hoover est aujourd’hui considéré comme le père de la méthode de déplacement avec la longue canne légère.

« Les personnes ayant une déficience visuelle ont contribué de toutes les manières à la société », a ajouté, pour sa part, le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Prenez, par exemple, l’invention du braille par Louise Braille, un procédé qui permet aux gens de lire ou le régulateur de vitesse des automobiles, un système aujourd’hui largement répandue, qui a été inventé par Ralph Teetor, qui était aveugle. Cette semaine, célébrons les personnes aveugles et leurs réalisations. »

Pour en savoir plus sur les activités locales ou sur la manière de soutenir la Semaine de la canne blanche, consultez le site Web du Conseil canadien des aveugles ou composez le 1-877-304 0968, ou envoyez un courriel à : info@ccbnational.net