Menu
Menu
dev_services_opseu_french_banner.jpg

Les travailleurs de Participation Lodge rejettent l'accord de principe et votent à 97 % en faveur d'une grève

Les travailleurs de Participation Lodge rejettent l'accord de principe et votent à 97 % en faveur d'une grève

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les travailleurs des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle de Participation Lodge ont voté contre un accord de principe (le 10 juin) qui verrait l'élimination d'une prime de quart pour la moitié de sa main-d'œuvre déjà précaire.

Plus de la moitié de ses 50 employés travaillent à temps partiel ou à titre occasionnel. L'employeur cherchait à éliminer la prime de quart de 13 pour cent pour ce groupe de travailleurs qui n'ont déjà pas d'avantages sociaux. L'employeur a établi une culture de supervision démesurée, avec deux directeurs pour chaque dizaine d'employés, qui empochent le double de ce que gagnent les travailleurs qui dispensent directement les services à la communauté.

« Nous sommes préoccupés par les décisions financières douteuses qui se prennent dans cet organisme. L'employeur a préféré élargir sa structure de gestion qu'investir dans une main-d'œuvre stable. Comment une organisation financée par le gouvernement peut-elle garantir la continuité des soins lorsque 56 % de sa main-d'œuvre travaillent à temps partiel et à titre occasionnel? », a demandé Verdun Semple, président de l'équipe de négociation.  

« Un système public à but non lucratif a besoin d'une surveillance étroite pour s'assurer que les dollars du contribuable sont utilisés à bon escient », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Il devrait y avoir davantage de vérifications de la conformité. De cette façon, nous saurions que l'argent est dépensé là où on en a le plus besoin. »

Les travailleurs dispensent des services et des soins aux personnes qui vivent avec des déficiences intellectuelles et des lésions cérébrales acquises dans le pavillon principal du Centre Holland, ainsi que dans des groupes d'habitations à Owen Sound et Hanover, en Ontario.

Les travailleurs sont sans contrat depuis le 31 mars 2014. Le syndicat a déposé une demande de conciliation le 16 juin.

Paul Johnstone, délégué du personnel au SEFPO
Cell. : (226) 821-4262