news_press_releases_french.jpg

Devant l'impasse des pourparlers avec l'ÉMNO, les travailleurs dressent un piquet de grève

Après des négociations contractuelles infructueuses avec l'École de médecine du Nord de l'Ontario (ÉMNO), plus de 150 membres du personnel de bureau, administratif et technique quittaient leur poste, plus tôt aujourd'hui.

Des lignes de piquetage ont été dressées dans les deux campus principaux de l'école, à l'Université Laurentienne, à Sudbury, et à l'Université Lakehead, à Thunder Bay. L'école a également des campus satellites à Timmins et Sault-Ste-Marie.

« Nous avons toujours dit que nous étions ici pour négocier une entente raisonnable, et pas une grève », a déclaré Tyler England, le président de l'équipe de négociation de la section locale 677 du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario.

« Mais plus le délai de grève approchait et plus on réalisait que l'employeur ne semblait pas intéressé à conclure une entente raisonnable pour nos membres. »

À la fin du mois de juillet, 97 pour cent des membres de la section locale 677 avaient voté en faveur d'une interruption de travail si les négociations contractuelles ne portaient pas fruit. Les trois jours de médiation de la semaine dernière n'ont pas permis d'aboutir à une entente.

Parmi les questions encore en litige, notons les heures de travail, les heures supplémentaires, les congés de maladie, les congés pour obligations familiales et les salaires.

On ne prévoit pas d'autres pourparlers.

Renseignements :

Tyler England
Président
Équipe de négociation de la section locale 677 du SEFPO
705-561-3391

Related News