Menu
Menu
news_press_releases_french.jpg

Les travailleurs de Renfrew et Arnprior votent en faveur d’un mandat de grève

Les travailleurs de Renfrew et Arnprior votent en faveur d’un mandat de grève

Services de développement
Services de développement
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Renfrew – Les travailleurs des services de développement des villes de Renfrew et Arnprior ont accordé un solide mandat de grève à leur équipe de négociation qui lutte pour obtenir une offre avec des salaires décents.

Les membres de la section locale 472 du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) ont voté massivement en faveur de la grève le cas échéant. Leur équipe de négociation a déposé une demande de conciliation.

Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, ce vote de grève envoie un message clair à leur employeur.

« Nos membres ne sont pas épargnés par l'inflation et ils doivent, eux aussi, faire face à l’augmentation du coût de la vie », a déclaré le président Thomas. 

« Si cet employeur ou quiconque d'autre veut s’arroger le droit de tirer avantage de nos membres parce que Doug Ford parle de réduction des déficits, il risque d’avoir un réveil brutal. »

La section locale 472 du SEFPO représente des travailleurs qui procurent des services institutionnels, de soutien communautaire et de soins de relève aux personnes ayant une déficience intellectuelle. La convention collective de ces 87 travailleurs à temps plein et à temps partiel est échue depuis le 31 mars 2018.

La présidente de la section locale 472 du SEFPO, Shannon Waddell, a déclaré que l'employeur ignore une injustice chronique.

« Le salaire de nos membres a été gelé pendant des années et ils sont sous-payés par rapport aux travailleurs des services de développement d'autres régions de l'Ontario. Ça ne peut pas continuer ainsi. C'est injuste. »

Renseignements : président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931, délégué du personnel du SEFPO, Nelson Ross Laguna, 613-324-4174