Skip to content
news_announcements_french.jpg

Journée internationale de sensibilisation à la maltraitance envers les aînés

journee internationale de sensibiliisation a la maltraitance envers les aines 2020: eracinons la maltraitance Plantons les graines du changement
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

En cette journée du 15 juin, Journée internationale de sensibilisation à la maltraitance envers les aînés, nous réfléchissons au fait que chaque jour des personnes âgées à travers le monde tombent victimes d’individus sans scrupules qui essaient de profiter d’elles.

Les mauvais traitements infligés aux personnes âgées constituent une réelle préoccupation dans le monde d’aujourd’hui, surtout avec la montée des crimes Internet sans nom et distants, qui profitent du désir des personnes âgées d’aider, de leur confusion et, dans certains cas, de leur manque de savoir-faire technologique. Mais Internet n’est pas le seul endroit où ces abus ont lieu. Les personnes âgées sont maltraitées de nombreuses façons différentes, et nous devons faire en sorte de mettre fin à toutes les formes de maltraitance dont elles sont victimes.  

La pandémie de COVID-19, par exemple, a donné une nouvelle dimension à la situation de nos personnes âgées et provoqué une nouvelle prise de conscience. Les souffrances que beaucoup ont endurées pendant cette période sont tragiques, inacceptables et évitables, en particulier dans les établissements de soins de longue durée.

En raison de décideurs puissants qui cherchaient à économiser plutôt qu’à investir, la génération qui a si bien et si généreusement pris soin de sa famille, de ses amis et de sa communauté, n’a pas vu retourné le même niveau de soins et d’attention. Aujourd’hui plus que jamais, nous savons que la privatisation ne fonctionne pas. Elle ne fait qu’encourager la négligence des résidents des foyers de soins de longue durée, tel qu’ils, ainsi que leurs familles, peuvent en témoigner.

Tandis que le monde vieillit à un rythme plus rapide que n’importe quelle autre génération récente, le SEFPO cherche des moyens d’empêcher que les personnes âgées continuent de manquer d’argent et de souffrir physiquement et mentalement à un moment de leur vie qui devrait être l’âge d’or.

Le SEFPO se bat constamment pour les droits des personnes qui luttent pour se faire entendre. Nous leur servirons toujours de voix.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO