Skip to content
news_press_releases_french.jpg

L’attente en valait bien la peine : Les professionnels de laboratoire de Grand River adhèrent enfin au SEFPO

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Kitchener – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) est encore plus fort grâce aux 140 professionnels de laboratoire de l’Hôpital Grand River qui ont voté hier en faveur de leur adhésion au syndicat le plus efficace de la fonction publique de l’Ontario.

Un certain nombre de préoccupations ont conduit ces travailleurs à devenir membres du SEFPO. Le roulement important du personnel de gestion en particulier, qui a entraîné un manque de cohérence dans le milieu de travail et dans les pratiques de planification. Les professionnels de laboratoire souhaitaient pouvoir parler d’une même voix en ce qui concerne le fonctionnement de leur milieu travail.

Sara Labelle, la présidente de la Division des professionnels hospitaliers du SEFPO, était ravie, mais pas vraiment surprise, que les professionnels de laboratoire de l’Hôpital Grand River aient voté en faveur de leur adhésion au SEFPO.

« Ce n'est pas la première fois qu'ils essayaient de se joindre à nous », a déclaré Sara Labelle. « En 2010, un grand nombre de professionnels paramédicaux avaient travaillé d’arrache-pied pour être représentés par le SEFPO, mais ça n’avait pas marché en fin de compte. C’est la raison pour laquelle j’ai eu l’impression de revoir des membres de ma famille lorsque je les ai rencontrés en juin. Leurs six années d'attente sont terminées; c’est maintenant officiel. »

Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, s'est réjoui des résultats du vote. « J'ai suivi une formation d’infirmier et j’ai travaillé dans un hôpital pendant de nombreuses années. Quand j'apprends que des professionnels hospitaliers ont adhéré au SEFPO, je suis particulièrement heureux, car je connais bien les défis auxquels ils sont confrontés. »

« D’un bout à l’autre de l'Ontario, a poursuivi le président Thomas, des professionnels de laboratoire sont aux prises avec une charge de travail insoutenable, avec des pratiques de planification injustes et, bien sûr, avec la menace, toujours présente, d’une privatisation. Non seulement les professionnels de laboratoire de l’Hôpital Grand River viennent de se donner une voix forte dans leur milieu de travail, mais ils apprécieront également la solidarité de faire partie d’un groupe fort de plusieurs milliers professionnels de laboratoire qui sont membres du SEFPO. »

« Je les remercie de leur confiance et je leur souhaite une très chaleureuse bienvenue dans la grande famille du SEFPO. »

Au service de la grande région de Waterloo depuis 1895, l’Hôpital Grand River compte 567 lits et emploie 3 300 membres du personnel, ainsi que quelque 600 médecins, infirmières et sages-femmes.

Renseignements : Sara Labelle 905 914-4037