Le Sefpo dans les nouvelles

L’héritage que nous laisse Madame Wynne n’a certes rien en commun avec la démocratie populaire (Toronto Sun)

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

Warren (Smokey) Thomas  

Kathleen Wynne a meilleur temps de passer la vitesse inférieure si elle veut espérer laisser un héritage respectable après s’être faite éjecter du pouvoir. Jusqu'à présent, elle est appelée à être nommée la plus antipopulaire et la plus antidémocratique de tous les premiers ministres de l’Ontario.

Il suffit de regarder la liquidation d’Hydro One, qu’elle adopte à la hâte, sans mandat et malgré l’opposition de 80 % des Ontariens. Et la semaine passée, elle a dissimulé une disposition dans son projet de loi budgétaire qui ne bénéficie à personne d’autre qu’à son donateur corporatif principal, EllisDon.

Lisez l’article paru dans The Toronto Sun le 1er décembre 2015.

Connexe : Le SEFPO dans les nouvelles