Skip to content

Vous pouvez faire confiance à la fiducie de pension du SEFPO... mais pas à la caisse de retraite de la CSN

Vous pouvez faire confiance à la fiducie de pension du SEFPO... mais pas à la caisse de retraite de la CSN

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Nos pensions revêtent une importance critique.

La CSN veut remplacer le régime de retraite de la fiducie de pension du SEFPO (OPTrust) avec le Régime de retraite de la fonction publique (RRFC).

Mais rappelez-vous, vos pensions sont en fait vos salaires reportés. Vous avez travaillé dur pour en gagner chaque sou.

Rejoindre la CSN et le RRFC met tout cet argent en danger.

Séparons donc la vérité des mythes de la CSN :

Mythe : La CSN affirme que vous gagneriez moins à la retraite avec le RRFP, mais que la différence serait « insignifiante ».

La vérité : Vous gagneriez beaucoup moins à l’âge de 65 ans et chaque année par la suite.

En tant qu’agent correctionnel, agent des services à la jeunesse ou infirmière, vous gagneriez 1 000 $ de moins par année. En tant qu’administrateur de bureau 8, c’est 800 $ de moins qu’il vous manquerait. C’est moins de dollars chaque jour pour le reste de votre vie et de la vie de votre conjoint ou conjointe.

Et si vous êtes marié, attention, vous gagneriez encore moins. Oui, vous avez bien lu! Le RRFP verse des prestations moindres au survivant ou à la survivante, juste quand vous en avez le plus besoin. Ça n’arrive pas avec OPTrust. OPTrust prend entièrement en charge les prestations à la personne survivante.

Mythe : La CSN affirme que les membres du RRFP ont le contrôle sur leur pension.

La vérité : Le RRFP va se charger de tout pour vous. Il a un seul répondant et c’est l’employeur.

Dans un monde post-pandémique de compressions budgétaires, cela pourrait nous frapper durement… des fonctionnaires avec un régime de retraite à prestations déterminées conçu pour des gestionnaires.

Tout pourrait être sur la table : hausse des cotisations, baisse des prestations, augmentations du coût de la vie et même nos prestations déterminées. C’est l’employeur et l’employeur seul qui décide.

Mythe : La CSN affirme que les pensions du RRFP sont fiables.

La vérité : Le RRFP n’est pas fiable parce qu’il n’est pas entièrement financé, même après que le gouvernement l’ait renfloué chaque année entre 2006 et 2019. Après toutes les dépenses engagées pendant la pandémie, je ne compterais plus trop sur l’aide du gouvernement. On verrait alors les cotisations augmenter ou les prestations baisser, ou les deux.

OPTrust? Financé à plus de 100 %, la fiducie est robuste et vigoureuse.

Mythe : La CSN affirme qu’OPTrust vous coûte « beaucoup plus ».

La vérité : Bien que la CSN prétende que le RRFP vous permette d’économiser 1 280 $ par année en cotisations de retraite sur 35 ans, les économies réelles sont beaucoup moins grandes. Vu que les cotisations de retraite sont déductibles d’impôt à 100 pour cent, votre épargne nette serait inférieure à 800 $.

De plus, les états de service moyens des travailleurs correctionnels sont de 25 ans, pas de 35 ans. Ainsi, pour la plupart d’entre nous, ces « économies » seraient même plus petites.