Annonce

17 décembre - Journée internationale pour mettre fin à la violence envers les travailleurs du sexe

Date de publication

Le jeudi 11 décembre 2014 h (Jour entier)

La Journée internationale pour mettre fin à la violence envers les travailleurs du sexe est célébrée chaque année le 17 décembre par les travailleuses et travailleurs du sexe, leurs défenseurs, amis, familles et alliés. La journée attire l'attention sur les crimes haineux commis contre les travailleuses et travailleurs du sexe dans le monde entier, ainsi que sur le besoin d'éliminer la tare sociale et la discrimination qui contribuent à la violence faite envers ces professionnels. Cette journée incorpore le parapluie rouge, un symbole important, reconnu dans le monde entier, de solidarité et de protection des professionnels du sexe face aux abus et à la discrimination.

En ce jour, le Comité provincial des femmes attire votre attention sur la législation instituée par le gouvernement fédéral le 6 décembre dernier, qui met en danger la vie des professionnels du sexe. Le gouvernement canadien a adopté le Projet de loi C-36, injustement nommé Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation, qui recrée les préjudices et la violence dont étaient victimes les travailleuses et travailleurs du sexe en vertu des lois précédentes criminalisant les activités liées à la prostitution.

Le Projet de loi C-36 remplace les trois dispositions clés du Code criminel qui avaient été déclarées inconstitutionnelles par la Cour suprême le 20 décembre 2013 dans l'affaire Bedford c. Canada.

Ce projet de loi recrée les préjudices des dispositions déclarées inconstitutionnelles dans l'affaire Belford, permettant ainsi à l'épidémie de violence faite aux travailleuses et travailleurs du sexe de perdurer. Plutôt que de comprendre que c'est la criminalisation, l'isolement et le déni des droits et libertés qui engendrent la violence et l'exploitation des travailleuses et travailleurs du sexe, le Projet de loi C-36 considère tous ces professionnels comme des victimes de violence.

Solidaire des travailleuses et travailleurs du sexe du monde entier, le CPF demande la dépénalisation totale du travail du sexe, et ce, afin de préserver la sécurité et la dignité de tous les professionnels du sexe et de reconnaître que l'application de ce projet de loi vise de manière disproportionnée les Noirs, les Autochtones, les migrants, les femmes trans et les professionnels du sexe exerçant dans la rue.

Solidaire des travailleuses et travailleurs du sexe, le CPF demande ce qui suit :

  • Abrogation du Projet de loi C-36 et dépénalisation totale du travail du sexe au Canada.
  • Mise en place de droits légaux et droits du travail pour les professionnels du sexe.
  • Non-application provinciale et municipale du Projet de loi C-36.
  • Déstigmatisation du travail du sexe.
  • Reconnaissance de la dignité et de la valeur des professionnels du sexe.

Le CPF vous invite également à célébrer la Journée internationale pour mettre fin à la violence envers les travailleurs du sexe en assistant aux événements organisés dans votre région :

Événements régionaux

Région 2

Niagara Artists Centre (NAC)
354, rue St-Paul est, St. Catharines (Ontario)
17 h à 19 h

Facebook : https://m.facebook.com/events/746626788762856?id=746682268757308&ref=m_notif&notif_t=like&actorid=516617217

Région 4

Centre PROUD
216, rue Murray, Ottawa (Ontario)
12 h à 15 h
Facebook : https://www.facebook.com/events/812866205440021/

Région 5

Fight Back (Défendez-vous) : Les professionnels du sexe répondent au Projet de loi C-36
Centre de santé communautaire Queen ouest
168, rue Bathurst, Toronto (Ontario)
18 h 30 à 21 h
Pour plus d'information, communiquer avec :
Jean, à l'adresse [email protected], ou
Arlene Pitts, à l'adresse [email protected].

Région 6

Sudbury :
Activité organisée par le Sex Workers Advisory Network (SWAN)
Pour plus d'information, communiquer avec Tracy par téléphone, au numéro 705-688-0500, poste 222, ou par courriel, à l'adresse [email protected].