Avis
Avis

Agissez maintenant pour stopper la privatisation d’Hydro One

Date de publication

Le mardi 3 novembre 2015 h (Jour entier)

Chers amis,

Comme plus de 80 % d’Ontariens, nous nous opposons farouchement au plan de la première ministre Kathleen Wynne de privatisation d’Hydro One. La liquidation d’Hydro One n’est que la toute dernière des mesures prises dans le cadre d’une campagne désastreuse du gouvernement libéral visant à mettre en vente les principaux actifs de la province.

Madame Wynne prétend depuis des mois maintenant qu’il faut vendre 60 pour cent des actions d’Hydro One pour couvrir le coût de nos nouveaux investissements en infrastructures. Nous sommes nombreux à nous être déjà interrogés sur les motifs de la vente, pour un apport en espèces unique, d’un bien d’État générateur de recettes. Le résultat des récentes élections fédérales rendent cette mesure encore plus inutile.

En effet, dans sa campagne, le Premier ministre, Justin Trudeau, a promis d’accorder la priorité aux nouveaux projets et dépenses d'infrastructure. Assurément, la plus grande province du Canada recevra sa juste part et nous n’avons donc pas à vendre notre précieux service public pour payer nos nouvelles infrastructures.

Le rapport accablant du directeur de la responsabilité financière prouve ce que nous disons depuis le début en ce qui concerne la privatisation d’Hydro One. Ce n’est pas en vendant des actions que le gouvernement pourra recueillir des fonds; la privatisation nous coûtera cher! Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Nous devons arrêter ce gouvernement! Hydro One nous appartient, à vous et à moi. Hydro One appartient à nos enfants et à leurs enfants, et nous ne pouvons pas laisser ce gouvernement s'emparer de nos biens.

La hausse des coûts de l’électricité affecte tous les membres du SEFPO. Hormis le fait que les Libéraux de Wynne n’ont pas le mandat de vendre une partie quelle qu’elle soit d’Hydro One, ils n’ont pas une seule fois consulté les citoyens à ce propos. À date, un peu moins de 200 municipalités dans la province et plus de 40 chambres de commerce ont adopté des résolutions s'opposant catégoriquement à cette vente.

Je demande à nos frères et sœurs du SEFPO d’envoyer un message clair à Kathleen Wynne!

Nous nous devons de stopper la privatisation d’Hydro One. Le temps presse. N’attendez pas qu'il soit trop tard parce qu’une fois qu’on l’a perdu, ce sera sans doute pour toujours. Nous avons encore le temps de mettre un frein à cette conspiration et nous avons besoin de votre aide pour y arriver. 

Agissez! Sans relâche, téléphonez et écrivez des lettres et des courriels à votre député provincial local. Créez une pétition et envoyez-la directement à votre député provincial. Joignez-vous à un de nos chapitres régionaux locaux et assistez à une assemblée publique. Nous avons besoin de vous entendre.

Agissons ensemble maintenant pour stopper la privatisation. Hydro One, c’est votre affaire. Défendez vos intérêts. Faites-vous entendre. Dites NON à la liquidation d’Hydro One et faisons en sorte qu’elle reste entre les mains du public!

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO

Lutte contre la privatisation

Visitez notre page de lutte contre la privatisation