Pensions et prestations
Annonce

Avantages sociaux du régime de pension du SEFPO : une victoire bonifiée pour les travailleurs

Date de publication

Le mercredi 21 décembre 2016, 18 h 30

En vertu d’une nouvelle entente entre le syndicat et le gouvernement de l’Ontario, les membres du SEFPO avec moins de 10 années de service dans le régime de retraite OPTrust auront désormais le droit de souscrire d’autres prestations après retraite.

En février 2014, le gouvernement annonçait unilatéralement des modifications aux exigences d'admissibilité et forçait tous les membres du régime de retraite OPTrust du SEFPO à payer la moitié des primes de leurs prestations après retraite à compter du 1er janvier 2017. Ces mesures auraient coûté entre 900 $ et 1 600 $ par année aux retraités du régime OPTrust.

Après des négociations nombreuses et laborieuses entre le SEFPO et l’employeur, le gouvernement a finalement changé de cap. Le 11 novembre 2016, le syndicat et le gouvernement de l’Ontario ont signé un protocole d'entente établissant un autre régime d’avantages sociaux post-retraite pour les membres du régime OPTrust qui prennent leur retraite après le 31 décembre 2016.

Tandis qu’un grand nombre de membres du régime OPTrust l’ont pris comme une bonne nouvelle, un large groupe d’employés se sont vus exclus de l’entente. Ces employés sont ceux qui n’auraient pas accumulé 10 années de service ouvrant droit à pension avant le 1er janvier 2017 et qui prendraient vraisemblablement leur retraite avant d'avoir les 20 années de service ouvrant droit à pension dans le régime de pension désormais nécessaires. En tant que tels, ils ne seraient pas en mesure de s’inscrire à l’autre régime d’avantages sociaux post-retraite. Ils devront payer le plein coût, mais le coût est la moitié de celui du régime initial.

Le SEFPO a écouté les préoccupations de ces travailleurs et est retourné voir l’employeur.

Suite à une série de consultations productives, le syndicat a convaincu l’employeur d’améliorer l’entente initiale afin d’assurer qu’aucun membre ne soit laissé pour compte. En conséquence, les employés courants avec moins de 10 années de service ouvrant droit à crédit, mais qui auront au moins 10 années de service ouvrant droit à crédit lorsqu’ils prennent leur retraite, peuvent désormais choisir de s’inscrire à l’autre régime d'avantages sociaux. « Une fois de plus, nous voyons ici le pouvoir de la négociation collective », a fait remarquer Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « Là où, seuls, les employés qui se battent pour leurs droits à pension auraient eu peu de chance de gagner contre le gouvernement provincial, le syndicat a réussi à faire fléchir le gouvernement.

« C'est une victoire pour tout le monde : pour les membres du régime OPTrust, pour le mouvement ouvrier et oui, même pour le gouvernement », a déclaré Monsieur Thomas. « Parce que ça démontre qu’ils peuvent écouter quand la voix de la raison – et de la justice et de la décence commune - s'exprime.

« Je remercie sincèrement nos négociateurs habiles pour leurs efforts, ainsi que tous nos membres pour leurs commentaires et leur patience tandis que nous travaillions à résoudre cette question très importante. »