Publications
Publications

Bulletin des conseils scolaires et des institutions culturelles (Secteur 3) – Hiver 2018

Date de publication

Le mercredi 9 Janvier 2019, 12 h 30

Bienvenue

Nous espérons que vous avez passé un bel été, ainsi qu’un bel automne, même si ce dernier a été frileux. Nous souhaitons la plus cordiale des bienvenues aux membres de la section locale 742 du Conseil scolaire de district catholique de Kenora au sein du SEFPO et de notre secteur!

PDF iconCliquez ici pour télécharger le bulletin en format pdf

Le président Warren (Smokey) Thomas transmet également ses meilleurs vœux à l’occasion de la nouvelle année. Il écrit :

On entend souvent parler de l’excellence de nos enseignants – et l'Ontario est, en effet, chanceux d’avoir des éducateurs aussi exceptionnels. Mais demandez à n'importe quel enseignant, directeur ou vice-principal d'un établissement quel est, selon lui, le secret de la réussite de notre système scolaire, et il vous répondra qu'il ne pourrait certainement pas y arriver sans le dévouement, l'expérience et les connaissances du personnel de soutien.

Vous êtes celles et ceux qui assurent le bon fonctionnement de tout le système. Vous êtes celles et ceux vers qui se tournent les enseignants et les élèves lorsqu'il y a un problème à résoudre. C'est vous qui insufflez de la chaleur et de la bienveillance dans un système qui peut sembler froid et redoutable à de nombreuses personnes.

Je suis très fier de diriger le syndicat qui représente des personnes aussi compétentes et dévouées. À vous toutes et tous, les membres de la Division des conseils scolaires et des institutions culturelles, ainsi qu’à tous vos proches, je souhaite un très joyeux temps des fêtes, beaucoup de joie et de bonheur pour 2019.

Réunions

L’exécutif du Secteur 3, le secteur des conseils scolaires et des institutions culturelles, s'est réuni à deux reprises cette année : en octobre et en décembre. Dans ce bulletin, vous trouverez des informations sur les sujets que nous avons abordés lors de ces deux réunions. Après la première réunion, nous avons dû retarder la publication du bulletin d'information car nous attendions des mises à jour concernant les changements au Régime de retraite des employés municipaux de l'Ontario (OMERS)

Lors de ces réunions qui étaient dirigées par notre présidente, Kelly Martin, nous avons discuté des résultats de notre sondage initial sur la violence en milieu de travail. Le SEFPO a envoyé le sondage à tous les membres pour lesquels il avait une adresse courriel et qui travaillent pour un conseil scolaire. Les résultats montrent que :

  • 85 pour cent des participants estiment que leur communauté n’a aucune idée, et est mal informée, du rôle que jouent les travailleurs de première ligne dans le système scolaire de l'Ontario.
  • 73 pour cent des participants ont été exposés à l'un des 2 736 incidents de violence qui ont été signalés.
  • 67 pour cent de ceux qui ont été exposés à un incident violent n'ont pas soumis de rapport.
  • 70 pour cent des participants estiment qu'ils n'ont pas leur mot à dire sur les plans de sécurité des élèves, ou qu’on ne tient pas compte de leur avis en tant que travailleurs de première ligne.
  • 64 pour cent des participants n'ont jamais contacté un délégué syndical du SEFPO, ni un membre du Comité mixte sur la santé et la sécurité au travail (CMSST) pour discuter de la violence dans leur milieu de travail.

Les résultats du sondage indiquent que nos membres ne se sentent pas appuyés dans leur emploi et que l'administration et le ministère de l'Éducation estiment que les accidents du travail font partie des « risques du travail ». Les résultats montrent également que les membres estiment ne pas avoir assez de temps pendant la journée pour remplir les formulaires qui sont nécessaires pour assurer la sécurité du personnel et des lieux de travail.

Nous vous encourageons vivement à signaler tous les incidents de violence en milieu de travail, notamment en remplissant les formulaires requis au travail et en avisant les délégués syndicaux de votre section locale ou le membre du CMSST.

Merci à vous toutes et tous d’avoir rempli le sondage – nous espérons que les tee-shirts vous plaisent! Nous chercherons à l’avenir d'autres manières de prendre le pouls du secteur.

L’année prochaine, nous organiserons un autre sondage pour évaluer les changements d’une année à l'autre. Nous continuerons à travailler avec les comités provinciaux sur la santé et la sécurité entre le ministère du Travail et le ministère de l'Éducation. Nous serons également attentifs aux changements qui seront, probablement, mis en œuvre par le nouveau gouvernement.

À cet égard, nous avons décidé d'attendre avant d'organiser une journée de lobbying à Queen's Park. Nous prévoyons que le gouvernement apportera des modifications à l'éducation qui s'étendront au-delà du curriculum et nous sommes prêts à nous opposer à ceux qui auront une incidence négative sur nos membres.

OMERS

Le SEFPO a appuyé deux des six modifications mises de l'avant par la Société de promotion d’OMERS : supprimer la limite de 35 années de cotisation et permettre aux ambulanciers de négocier leur départ à la retraite normal à l’âge de 60 ans.

Toutefois, le SEFPO a pris fermement position contre les quatre autres modifications proposées qui auraient eu un impact sur la retraite de nos membres. Nos représentants syndicaux ont contribué au rejet des dispositions proposées suivantes :

  • Remplacer la protection contre l'inflation par une indexation conditionnelle;
  • Intégrer la formule de calcul de la pension avec le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (MGAP);
  • Apporter des modifications à la retraite à l’âge normal et anticipée (prestation de raccordement); et
  • Obliger les employés autres qu’à temps plein à participer au régime (facultatif pour les employés à bas salaires).

Afin de mobiliser les membres et de les informer des modifications proposées, le SEFPO a organisé deux télétribunes le 17 octobre dernier, avec Len Elliot, vice-président régional (Région 1) et membre du Comité de liaison avec le régime OMERS, Gareth Jones, vice-président régional (Région 4) et membre du Comité de liaison avec le régime OMERS, et Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO.

Nous tenons à remercier tous les membres qui ont pris le temps d’y participer et de poser des questions.

Nouvelles des sections locales

Nous vous enverrons des informations sur les réunions du secteur, y compris des nouvelles des sections locales. Nous aimerions qu’une personne-ressource de chaque section locale envoie une brève mise à jour avant nos réunions à la présidente, Kelly Martin, à : opseusector3@gmail.com.

Nous avons planifié notre prochaine réunion pour le milieu de l’hiver 2019. Si ces personnes-ressources envoient les mises à jour d'ici la fin janvier, nous pourrons les inclure à l'ordre du jour des réunions.

Vous pouvez, par exemple, inclure des sujets tels que les préoccupations récentes qui touchent votre section locale, des activités auxquelles vous avez participé ou les prochaines activités de votre section locale. Nous aimerions faire connaître le travail de nos membres afin de rehausser le profil du secteur au sein du SEFPO et aux yeux du public.

Modifications des cotisations

Nous remercions les sections locales qui ont payé leurs cotisations en vertu du nouveau taux. À titre de rappel, conformément à la modification qui a été adoptée à la Conférence des Services parapublics (SP), du 24 au 26 juin 2018, notre cotisation augmentera à 60 cents par membre et par année civile à compter du 1er janvier 2019. Les cotisations nous aident à couvrir les coûts de la promotion du secteur et de l'important travail que nous effectuons dans nos milieux d'enseignement et d'apprentissage.

Notre trésorière, Sandra Cadeau, a envoyé une facture/un rappel au mois de janvier : opseusector3@gmail.com.

Pratiques déloyales de travail – Mise à jour suite à la contestation fondée sur la Charte

Le 22 juin 2018, le SEFPO a déposé une plainte pour pratique déloyale de travail auprès de la Commission des relations de travail de l'Ontario (CRTO) contre le gouvernement libéral provincial pour avoir violé les articles 70, 72 et 76 de la Loi de 1995 sur les relations de travail (LRT) en s’ingérant dans les droits du syndicat de représenter ses membres; en adoptant des tactiques d'intimidation et de coercition; et en exerçant des représailles contre le syndicat à la suite du dépôt de la contestation fondée sur la Charte en raison des mesures prises par le gouvernement lors de la ronde de négociation collective de 2012.

Le SEFPO a conclu un accord avec le gouvernement qui donne satisfaction aux revendications à la suite des actions inconstitutionnelles du gouvernement. Selon cet accord, tous les membres d’une unité de négociation du SEFPO employés durant les années scolaires 2012-2013 et 2013-2014 recevront une somme fixe à titre de dommages-intérêts pour les violations de leurs droits garantis par la Charte.

Le SEFPO a appris que le gouvernement a versé, ou versera, des montants semblables aux syndicats non-requérants qui représentent des travailleurs dans le secteur des conseils scolaires et aux employés non syndiqués du secteur. En versant de tels paiements, le gouvernement récompense les agents négociateurs et les autres groupes qui n'ont pas poursuivi le gouvernement pour avoir violé la Charte durant la ronde de négociation de 2012.

Nous considérons qu’il s’agit une tactique illégitime, qui montre aux membres du SEFPO et d'autres syndicats requérants que nous n’aurions pas dû courir le risque, ni subir les coûts importants, de déposer une contestation fondée sur la Charte, puisque ceux qui n'ont pas poursuivi le gouvernement ont été récompensés pour leur mutisme.

En versant ces paiements substantiels à des syndicats et à d'autres groupes qui n'ont pas contesté ses actions, le gouvernement a interféré avec les droits du SEFPO de représenter ses membres, et a, en outre, exercé des représailles et une coercition envers le SEFPO et ses membres, les a intimidés, pour avoir demandé le respect de leurs droits garantis par la Charte et la LRT.

Il y a eu des audiences en septembre et en octobre, et d'autres audiences auront lieu en décembre et durant la nouvelle année.

Avantages sociaux

Tous les membres concernés devraient désormais être inscrits au nouveau régime d'assurance collective. Si vous rencontrez des problèmes pour vous inscrire, veuillez contacter le RAEO. Si vous avez toujours des problèmes avec la couverture ou les changements de votre ancien régime, veuillez communiquer avec le secteur à : opseusector3@gmail.com et aviser Anastasios Zafiriadis, notre négociateur sectoriel à : azafiriadis@opseu.org.

Conférence de négociation des conseils scolaires

Nous planifions la toute première conférence de négociation du Secteur 3 qui se tiendra en 2019 et au cours de laquelle nous établirons nos priorités de négociation et élirons l’équipe de négociation centrale qui nous représentera au Conseil des travailleurs de l’éducation de l’Ontario (CTEO). Plus d'informations suivront bientôt.

Les procédures de négociation, qui ont été examinées et adoptées à la Conférence des SP en juin 2018, seront incluses dans la convocation à la Conférence de négociation. Chaque section locale de la division a le droit d'envoyer un délégué à la Conférence de négociation des conseils scolaires et à la réunion provinciale d'établissement des revendications. À l’exception de circonstances exceptionnelles, le délégué doit être le président d'une section locale à unité simple ou le dirigeant au rang le plus élevé d’une section locale à unités multiples. Les membres de l'Exécutif divisionnaire sont délégués de droit.

Pour toute question sur les procédures, veuillez contacter Anastasios Zafiriadis à azafiriadis@opseu.org.

Si vous avez des questions ou des préoccupations, n'hésitez surtout pas à contacter un membre de l'Exécutif sectoriel ou notre présidente, Kelly Martin, à opseusector3@gmail.com.