Annonces
Annonce

Célébrations d'un lien unique

Date de publication

Le jeudi 9 mai 2019, 12 h 45

L'amour précieux qui existe entre une mère et son enfant est une chose unique. C'est un lien affectif que rien ne peut briser.

C'est un pur hasard, bien sûr, que la fête des mères tombe si tôt après le 1er mai, fête internationale du travail. Mais bon nombre d'entre nous dans le mouvement syndical ont fait leur première dent de militant sur les genoux de leur mère.

Les femmes ont joué un rôle clé dans l'établissement et l'expansion du mouvement syndical canadien. Ce sont les téléphonistes de Winnipeg, affectueusement baptisées les « Hello Girls », qui ont pour la première fois quitté le travail pendant la grève générale de 1919. Les femmes travaillant dans des usines et des bureaux, souvent victimes de conditions de travail infernales et scandaleusement mal payées, rejoignirent des syndicats ou en formèrent, pour transmettre ensuite leur soif de justice et d'égalité à leurs enfants et à leurs petits-enfants.

Beaucoup d'entre nous avons vu de nos propres yeux comment nos mères, qui occupaient souvent jusqu’à trois emplois, tenaient la maison et élevaient leur famille, gagnant typiquement bien moins que nos pères. Les sacrifices qu’elles ont dû consentir en ont amené de nombreuses à vouloir une vie meilleure pour l’ensemble des femmes, entraînant éventuellement l’adoption de mesures législatives historiques, telles que la Loi sur l’équité salariale, adoptée en Ontario en 1988.

Dimanche qui vient, nous aurons une fois de plus l’occasion de rendre hommage à nos mères, celles qui nous ont donné la vie, celles qui représentent pour nous une figure maternelle et celles, décédées, dont il nous reste le tendre souvenir. À tous nos membres, qu'ils rendent hommage à leur propre mère ou au fait d'être mère, nous souhaitons une joyeuse fête des mères.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO