Coalition des Travailleurs Racialises
Avis

Conférence des travailleurs racialisés du SEFPO - Réalités de la racialisation : Recherche de la solidarité

Date de publication

Le mardi 12 mars 2019, 14 h 45

Le SEFPO a été fier d’accueillir plus de 200 délégués lors de sa toute première conférence des travailleurs racialisés, intitulée « Réalités de la racialisation : Recherche de la solidarité », qui a eu lieu à Toronto du 1er au 3 mars 2019.

On ne peut faire de progrès sans se battre, dit-on. Et nous avons fait d’énormes progrès. Néanmoins, pour en faire davantage, nous devons poursuivre notre lutte visant à mieux comprendre les réalités de la racialisation, afin de se respecter les uns les autres et de continuer de consolider nos liens de solidarité au travail, dans nos communautés et au sein de notre syndicat.

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Les participants à cet événement monumental ont accepté avec enthousiasme, et par l’entremise de conférenciers exceptionnels et de discussions de groupe constructives, le défi que représente la racialisation et sa normalisation. Nous remercions tout spécialement nos conférenciers, Robyn Maynard, la Dr Charmaine Nelson, Anthony Morgan, Kikeola Roach et Chris Ramsaroop, pour leurs contributions inestimables à la réussite extraordinaire de cet événement. 

Les périodes de discussion, dans le cadre des différents ateliers proposés, sur des sujets tels que l’histoire de la racialisation et ses manifestations actuelles, ainsi que sur les problèmes clés auxquels se heurtent les personnes et communautés racialisées, tels que le maintien de l’ordre, les inégalités économiques et la discrimination, ont été formidables. 

Peter Thompson, président de la Coalition des travailleurs racialisés du SEFPO, a ouvert la conférence avec des paroles très émouvantes sur la racialisation, qui ont permis d’orienter les discussions. Il a parlé des différents traitements que l’on réserve aux personnes racialisées et des mesures que l’on peut prendre pour démolir les systèmes qui favorisent l'oppression, qui nous empêche tous et toutes d’avancer. Peter a fait remarquer qu'un des buts de la conférence était d'évaluer le passé, et d'en apprendre plus sur notre histoire commune de colonisation et d'esclavage, qui se manifeste encore aujourd'hui.  

« Nous savons tous trop bien qu’alors que nous étions autrefois réduits à la servitude, aujourd'hui, la vie des personnes de couleur continue d’être dévalorisée », a dit M. Thompson, « nous sommes contrôlés et surveillés de toutes sortes de façons : incarcération massive, déportation en masse, surveillance et profilage de masse ».

Une liste détaillée des buts et objectifs de la conférence se trouve ici.

Robyn Maynard, conférencière d’honneur vendredi 1er mars 2019, a parlé des racines profondes du racisme dans toutes les structures de la société; de l’augmentation de la suprématie blanche dans les campus universitaires, du recours à la force contre les communautés noires (tel que rapporté par la CODP) et de la mise en œuvre de mesures législatives telles que le projet de loi 52, au Québec.

Il est important que nous comprenions la racialisation, son histoire et ses manifestations actuelles. Toutefois, nous devons examiner de plus près la normalisation du racisme. On ne sait même plus à quoi ressemble le racisme de nos jours. Nous devons comprendre que le racisme n’est pas qu’une question d’attitudes, c’est aussi une question de structures. C'est une faille dans le fondement même de notre société. Il ne suffit pas de dire « Je n'ai proféré aucune insulte raciale cette année ». La racialisation fait partie intégrante de toute discussion sur le genre de société dans lequel nous voulons vivre et travailler.

Robyn Maynard, auteur de Policing Black Lives: State Violence in Canada from Slavery to Present

La Dr Charmaine Nelson, conférencière d’honneur samedi 2 mars 2019, a parlé de l'importance d'examiner et de comprendre les pratiques racistes d'esclavage et de colonisation au Canada pour reconnaître et lutter contre cet héritage.

Les racines de l'exploitation au travail, si profondément ancrées dans les pays occidentaux, dont sont victimes entre autres les personnes qui travaillent dans les élevages de volaille aux États-Unis, qui portent des couches parce qu’elles n’ont pas droit de prendre une pause pour aller aux toilettes, se retracent dans la pratique de l'esclavage transatlantique; une pratique qui justifia l’expropriation de 12,5 millions d’esclaves africains et créa la diaspora noire.

Dr Charmaine Nelson, professeure à l’Université McGill

Les panélistes Anthony Morgan, Kiké Roach et Chris Ramsaroop ont parlé du racisme au travail et proposé des stratégies pour lutter contre la discrimination, y compris les mesures d'équité en matière d’emploi, la collecte de données ventilées par race et l’importance de s’organiser à partir de zéro. 

On peut avoir d’excellentes conversations sur les stéréotypes raciaux, parler de dynamique raciale et des structures racialisées du pouvoir, et on peut recueillir toutes les données ventilées qu’on veut, mais si on ne reste pas engagé à travailler avec les gens sur le terrain, à nouer des liens avec les personnes en marge, qui ne peuvent accéder aux espaces nécessaires pour parler de changement, alors nous recréons les mêmes systèmes de désavantage contre lesquels nous luttons.

Anthony Morgan, coordonnateur, Anti-Black Racism, Ville de Toronto

Expressions culturelles

Les participants ont également apprécié de nombreux spectacles d’expression culturelle tout au long de la conférence, y compris des spectacles offerts par des membres de la Coalition et des groupes communautaires comme Raging Asian Women, Deewani Dance Crew et Resistance through Fashion dans le cadre de la Semaine de la mode africaine de Toronto.

  

Pour regarder « Glory », interprété par Daniel Peters, membre de la Coalition des travailleurs racialisés, et Marcus Andrew, membre de la Région 5, cliquez ici.

Vidéo de la conférence

Matériel principal de la conférence

Vous pouvez télécharger le matériel principal de la conférence, utilisé dans les groupes de discussion et les ateliers, ici :

Voir la vidéo Dénoncez-le

PDF iconActivité d'autoréflexion
PDF iconChronologie d’événements
PDF iconTrousse d’outils de la conférence


​Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, accueille les participants à la toute première Conférence des travailleurs racialisés du SEFPO


Le président Thomas et le premier vice-président/trésorier Almeida bavardent avec les participants


Les participants sont venus en grand nombre à l'Hôtel Chelsea de Toronto du 1er au 3 mars 2019

 
Les membres de la Coalition des travailleurs racialisés se préparent en vue de la conférence


Peter Thompson, président de la Coalition des travailleurs racialisés du SEFPO ouvre la Conférence des travailleurs racialisés

0
3