Avis

Des patients en bonne santé, des collectivités saines : réponse du SEFPO sur le projet de loi 41

Date de publication

Le lundi 14 novembre 2016, 16 h 30

Le lundi 14 novembre, le SEFPO présentait sa soumission sur le projet de loi 41, la Loi de 2016 donnant la priorité aux patients, devant le Comité permanent de l’Assemblée législative. Le projet de loi 41 a été introduit en vue de réformer le système des soins de santé en Ontario. Pour lire la soumission complète du SEFPO, qui comprend 20 recommandations pour renforcer le projet de loi 41 dans l'intérêt du public, cliquez ici.

Le SEFPO demande ce qui suit :

  • L’élimination de la sous-traitance et la mise en œuvre d’un système de soins à domicile à but non lucratif entièrement public.
  • Des amendements au projet de loi 41 pour responsabiliser les Réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) face aux communautés locales.
  • La mise en œuvre de conseils d'administration des RLISS élus démocratiquement et de processus de consultation avec le public et la main-d'œuvre qui soient efficaces.

« Un système de la santé public, responsable et transparent accorde la priorité aux patients plutôt qu’aux profits. Le projet de loi 41 pourrait être l'occasion d'apporter un changement positif au sein du système des soins de santé, mais il reste encore beaucoup à faire pour renforcer la capacité de cette législation à vraiment accorder la priorité aux patients. » 
- Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO

Fichier attachéTaille
PDF icon Bill 41 Submission744.03 Ko