Communiqué de presse
Communiqué de presse

Il est temps que Dean French prenne une bonne décision et démissionne, selon le président du SEFPO

Date de publication

Le vendredi 21 juin 2019, 17 h 30

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, exhorte le chef de cabinet du premier ministre Doug Ford à prendre ses responsabilités et à démissionner après une autre révélation scandaleuse concernant son comportement et jugement.

« Le premier ministre a été emporté dans la tourmente et nombre de ses problèmes ont été causés par son chef de cabinet : Dean French », a déclaré le président Thomas. « Le jour même où Doug Ford remanie son Conseil des ministres pour donner un nouveau souffle à son gouvernement, M. French tire à boulets rouges sur le messager en prenant la décision ridicule et partisane de nommer des amis et proches de la famille à des postes très lucratifs. »

Quelques heures seulement après le remaniement du Conseil des ministres, le gouvernement a annoncé la nomination de quatre « délégués à l’étranger » pour attirer des investisseurs de New York, Chicago, Dallas et Londres, en Angleterre. Il s’agit de :

  • Jag Badwal, un ancien président du Parti PC de l'Ontario.
  • Earl Provost, qui a servi comme chef du personnel de Rob Ford, défund frère de Doug Ford, lorsqu'il était maire de Toronto. Monsieur Provost, qui est également un ancien membre de l’exécutif du Parti libéral de l'Ontario, a déjà travaillé pour l'ancien premier ministre Paul Martin.
  • Tyler Albrecht, qui serait un ami du fils de M. French.
  • Taylor Shields, qui serait une parente de l'épouse de M. French.

Ce matin – alors que le scandale suscite l’indignation – le premier ministre a révoqué les nominations des deux délégués ayant des liens personnels avec M. French : M. Albrecht et Mme Shields.

« Et si Dean French ne prend pas la bonne décision et ne démissionne pas, le premier ministre n’aura pas d’autre solution que de le révoquer », a déclaré le président Thomas. « Tout le monde sait qu'ils sont amis. Monsieur French devrait assumer ses responsabilités et démissionner au lieu de mettre Doug Ford dans une position telle qu’il sera forcé de le révoquer lui-même. »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a déclaré que la situation avec M. French a atteint un seuil critique.

« Comment peut-on imaginer qu’une personne qui vit en Ontario ou une entreprise qui a l’intention d’investir dans la province puisse faire confiance à ce gouvernement quand il y a un tel chaos au bureau du premier ministre? », a demandé Eddy Almeida. « Ça doit changer et ça doit changer tout de suite. »

Le président Thomas a ajouté qu'il espère que le recrutement récent de M. Provost par Doug Ford permettra d’apporter de la stabilité à Queen's Park. « Mais attribuez-lui le poste qui convient. »

« Après 12 mois dans la tourmente avec M. French, ce gouvernement est en chute libre et a beaucoup de travail à faire pour remonter la pente », a conclu Smokey Thomas. « Espérons que le style de supervision d’une personne d’expérience telle que M. Provost permettra de changer les choses, au moins provisoirement. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931