Avis
Annonce

Journée internationale rose, le 10 avril

Date de publication

Le mardi 9 avril 2019, 09 h 45

Le 10 avril 2019 est la Journée internationale rose.  Aux quatre coins du monde, des communautés profitent de cette journée pour célébrer la diversité et lutter contre l’homophobie, la transphobie et toutes les formes d'intimidation.  On célèbre chaque année la Journée du chandail rose le deuxième mercredi du mois d'avril.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré que nous devons nous unir afin de mettre en place les services de soutien dont ont besoin les personnes victimes des nombreuses formes d'intimidation et de harcèlement.

« Financer des services publics pour non seulement intervenir quand il y a intimidation, mais également pour éviter que l’intimidation se produise est un pas dans la bonne direction », a ajouté Warren (Smokey) Thomas.  « Le problème est que le tyran le plus cruel du moment, Doug Ford, n'hésite pas à sabrer dans les programmes sociaux.  Lui et son gouvernement préfèrent détruire nos systèmes de santé et d'éducation sans consulter celles et ceux qui seront directement touchés. »

La société a fait du chemin en matière de droits et d'acceptation des personnes ayant des expressions de genre variées et des orientations sexuelles diverses, mais il y a encore des vents contraires qui soufflent et menacent ces progrès.  En Ontario, le programme d’éducation sexuelle a été utilisé comme un instrument politique pour supprimer des droits et la reconnaissance des personnes transgenres et de genres divers.  L’intimidation se manifeste sous de nombres formes et les communautés doivent continuer à faire preuve de solidarité.

Les statistiques montrent encore que les enfants issus de la communauté TBLGIAPQQ2S (les personnes transgenres, bisexuelles, lesbiennes, gaies, intersexuées, asexuées, pansexuelles, queer, en questionnement et bispirituelles) continuent d'afficher des taux plus élevés de dépression, de problèmes de santé mentale, de pauvreté et de suicide.  C’est pourquoi il est vital de s'attaquer à l'intimidation.  « En tant que société, nous devons travailler de façon proactive afin de mettre au point des solutions qui permettent d’améliorer la santé et le bien-être des jeunes en particulier, a déclaré Tina Ouellette, la coprésidente de la Rainbow Alliance arc-en-ciel du SEFPO.

La Journée du chandail rose a été célébrée la première fois en 2007 dans une école secondaire de la Nouvelle-Écosse. En septembre 2007, un élève est victime d’intimidation parce qu'il porte, entre autres, un chandail rose. Deux semaines plus tard, quatre élèves de l’école achètent plus de deux cents chandails et les distribuent aux élèves de l'école – n'oubliant pas d'en offrir un à l'offenseur et faisant du chandail rose un symbole de solidarité. Depuis cet incident qui a marqué l’ensemble du pays, de nombreux gouvernements ont instauré une journée contre l’intimidation.

En 2007, Rodney MacDonald, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, a proclamé la journée contre l’intimidation le deuxième jeudi de chaque année scolaire. En 2008, Gordon Campbell, le premier ministre de la Colombie-Britannique, a décidé qu'on soulignerait cette journée le dernier mercredi de février. Plus tard, la même année, les élèves, qui avaient lancé la Journée du chandail rose en Nouvelle-Écosse, ont contribué à la création du site Web DayOfPink.org.  Ils ont travaillé sans relâche à l'organisation de la campagne nationale de la Journée du chandail rose, notamment pour recueillir des soutiens et concevoir des programmes éducatifs et de sensibilisation.

Renseignements :
http://www.dayofpink.org/