Annonce

Journée mondiale des compétences des jeunes : Investir aujourd'hui pour un avenir meilleur

Date de publication

Le lundi 15 juillet 2019, 09 h 45

L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 15 juillet Journée mondiale des compétences des jeunes afin de souligner l'importance de procurer aux jeunes les outils dont ils ont besoin pour devenir des membres actifs de la société.

Selon le Rapport sur le marché du travail de l'Ontario, le taux de chômage des jeunes était de 11,3 pour cent en mai 2019, soit plus du double du taux de chômage global dans la province qui était de 5,2 pour cent.

Mais au lieu d'aider nos jeunes au moment où ils entament leurs carrières et leurs vies professionnelles, le gouvernement Ford fait tout son possible pour dresser des obstacles sur leur chemin. Doug Ford et ses acolytes ne comprennent pas que l'une des meilleures façons d’avoir une économie prospère à long terme en Ontario est d'investir dans la formation et l'éducation de nos jeunes.

À cause des coupes massives du gouvernement dans l'éducation, les écoles doivent supprimer des programmes et augmenter la taille des classes. À cause des modifications au financement des services publics en matière d’autisme, les enfants autistes ne peuvent pas avoir accès aux traitements dont ils ont besoin afin d’acquérir les compétences nécessaires pour réussir dans le marché du travail.

Le gouvernement Ford a également désavantagé les jeunes Ontariens en sabrant des programmes, tels que le Programme d'orientation en matière d'emploi pour les jeunes et le programme Incitatif pour l'emploi de jeunes talents, qui les aidaient à trouver un emploi et leur procuraient une expérience appréciable pour commencer une carrière.

Dans le même temps, le gouvernement Ford a également supprimé les subventions du Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario (RAFEO), ainsi que la gratuité des droits de scolarité pour les étudiants à faible revenu. Les étudiants occupent généralement un emploi d'été pour les aider à payer leurs droits de scolarité, mais nombre d'entre eux ne pourront plus suivre des études collégiales ou universitaires à cause des obstacles à l'emploi et à l'aide financière qui se dressent maintenant devant eux.

Le gouvernement Ford a réduit les frais de scolarité de 10 pour cent pour les étudiants qui ont les moyens d'aller au collège ou à l'université. Certes, cette mesure semble prometteuse, mais elle se traduit en réalité par une baisse de revenu pour les établissements d'enseignement postsecondaire, qui pourrait entraîner des coupes dans les programmes scolaires et une augmentation de la taille des classes, et affecter la qualité de l'éducation au bout du compte.

Réduire les opportunités pour les jeunes est contreproductif et nous en payerons éventuellement tous le prix si notre économie n’arrive pas atteindre son plein potentiel. La Journée mondiale des compétences des jeunes nous rappelle qu’investir aujourd'hui dans nos jeunes est le meilleur moyen de jeter les fondations pour bâtir un avenir radieux et prometteur en Ontario.

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO
Joseanne Job, présidente de la Division provinciale des jeunes travailleurs