Annonce

La Journée mondiale du braille, une chance de créer davantage de possibilités pour les personnes vivant avec une invalidité

Date de publication

Le vendredi 4 Janvier 2019, 11 h 45

Nous célébrons aujourd'hui le travail de Louis Braille, qui a inventé, à l'âge de 15 ans, un procédé de lecture et d'écriture qui a changé la vie des personnes aveugles et malvoyantes. Grâce à Louis Braille, elles peuvent communiquer avec le monde des voyants et elles ont les moyens d’y participer plus pleinement. Améliorer l’alphabétisation, c’est procurer une meilleure éducation et plus de chances de travailler et de vivre de façon autonome et d'atteindre son plein potentiel. Nous bénéficions toutes et tous de l’amélioration de ces possibilités grâce à la contribution inestimable et quotidienne des personnes vivant avec une invalidité en Ontario.

Bien que nous ayons fait de grands progrès pour rendre notre province plus accessible et équitable, nous savons également qu'il nous reste encore beaucoup de travail à faire. Nous devrions profiter de cette occasion pour inciter nos dirigeants à créer plus de possibilités sociales et économiques pour les personnes aveugles et malvoyantes et pour dénoncer haut et fort les politiques régressives qui visent à annuler les progrès qui ont été accomplis.

Le gouvernement Ford a déjà supprimé des protections importantes pour les travailleurs qui auront un impact important sur les employés vivant avec une invalidité, à l’instar de la suppression des journées de congé d'urgence personnelle rémunérées et du droit à l'égalité de rémunération pour les travailleurs temporaires et occasionnels. Le gouvernement de l'Ontario a également proposé des changements au Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées, qui auront des conséquences importantes sur leur vie, notamment en refusant de leur accorder une aide financière à moins qu'elles soient considérées inaptes au travail de façon permanente. C'est-à-dire que les personnes ayant une incapacité progressive ou chronique qui peuvent travailler à certaines périodes, mais pas à d’autres, ne seront plus en mesure de recevoir l'aide financière cruciale dont elles ont tant besoin.

La moitié des Canadiens et Canadiennes en âge de travailler ayant une perte de la vision gagnent 20 000 $ par année ou moins et luttent pour joindre les deux bouts. Et les adultes ayant une perte de vision ont 90 pour cent plus de risque de souffrir de dépression. En Ontario, il y a plus de 6 000 enfants, à l’instar de Louis Braille, qui sont aveugles ou malvoyants et environ 120 diagnostics sont établis chaque année. Nous devons dénoncer haut et fort les politiques régressives qui privent les personnes les plus vulnérables de l'aide financière et sociale dont elles ont besoin pour mener une vie saine et productive.

À l’occasion de la Journée mondiale du braille, joignez-vous à nous, ici au SEFPO, pour renouveler notre engagement afin de plaider pour l'inclusion, l'accessibilité, l'égalité et l'équité pour tous.

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président /trésorier, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario