Communiqué de presse

La réduction des droits de scolarité engendrera une hausse élevée des coûts pour les étudiants et l'éducation, selon le SEFPO

Date de publication

Le jeudi 17 Janvier 2019, 15 h 30

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré que la réduction de 10 pour cent des droits de scolarité dans les collèges et universités, qui a été annoncée par le premier ministre Doug Ford, est une recette qui mènera au désastre et une attaque frontale contre la démocratie.

« Aujourd'hui, il s’agit en réalité d’une réduction du financement aux établissements postsecondaires de l'Ontario. C'est une mauvaise nouvelle non seulement pour les collèges et universités de l'Ontario, mais également pour les étudiants », a déclaré le président Thomas. « M. Ford vous met un peu d'argent dans une poche et vous en reprend dans l’autre. »

« Les collèges et les universités subissent une réduction draconienne. La dette des étudiants ne baissera pas. L'accès à l'éducation ne s'améliorera pas. Il n’y a que des perdants aujourd’hui », a ajouté le président Thomas.

« M. Ford vient de claquer la porte au nez des familles à faible revenu qui veulent envoyer leurs enfants au collège. Cette réduction générale de 10 pour cent des droits de scolarité n’améliore pas l’équité et ne rend pas l'éducation plus accessible. »

Le président Thomas a fait remarquer que le premier ministre Ford avait éliminé le Groupe de travail pour le secteur collégial, qui aurait procuré des services de consultation et des conseils afin de prendre de meilleures décisions. M. Ford a également ignoré le comité législatif, qui parcourt actuellement la province et consulte les Ontariens et Ontariennes afin de savoir ce qu’ils veulent voir dans le premier budget de son gouvernement.

« Cette semaine, les annonces de M. Ford au sujet de l'éducation et d’une nouvelle restructuration des soins de santé ont court-circuité les travaux du comité, qui n’est plus qu’une imposture », a ajouté le président Thomas.  « Le premier ministre se moque de la démocratie. »

« Je suis particulièrement inquiète au sujet des répercussions sur nos communautés du Nord », a déclaré Kella Loschiavo, présidente du Secteur des universités du SEFPO. « Réduire l'accès aux bourses de scolarité et sabrer les services auront des répercussions profondes sur les étudiants. »

Selon RM Kennedy, le président de l’Exécutif divisionnaire du personnel scolaire des collèges, la décision du gouvernement Ford sera un désastre pour la qualité du système d'éducation postsecondaire de l'Ontario, qui a déjà le financement par étudiant le plus faible de tout le Canada. « Ils viennent de dynamiter les budgets de fonctionnement des collèges et des universités. Cela signifie plus de précarité d'emploi, moins de services et une attaque supplémentaire à la qualité de l'éducation dont dépendent nos étudiants. »

« M. Ford s’en prend aux services qui sont offerts aux étudiants », a déclaré Janice Hagan, la présidente de la Division du personnel de soutien des collèges. « En donnant aux étudiants le pouvoir de choisir les frais annexes dont ils souhaitent s’acquitter, il sabre directement dans les événements, les activités, les journaux et la radio des étudiants – toutes les activités qui rendent la vie plus agréable sur les campus. Il s’agit en réalité d’activités qui permettent de garder les étudiants à l'école. »

« Les frais de scolarité annexes que paient les étudiants servent également à financer les services de soutien par les pairs, dont le tutorat et le soutien en santé mentale – des services qui procurent des emplois à un très grand nombre d'étudiants. Le gouvernement vient tout simplement de rendre la vie collégiale plus difficile pour tout le monde », a ajouté Janice Hagan.

Le SEFPO représente environ 50 000 travailleuses et travailleurs dans l’enseignement postsecondaire public d’un bout à l’autre de l'Ontario, dont le personnel scolaire des collèges, le personnel de soutien à temps plein et à temps partiel des collèges et le personnel de soutien et enseignant dans des universités.

Renseignements : 
Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931
RM Kennedy, président de la Division du personnel scolaire des collèges (SEFPO), 416-346-8382
Janice Hagan, présidente de la Division du personnel de soutien des collèges (SEFPO), 416-540-9642