Communiqué de presse
Communiqué de presse

Le président du SEFPO demande à Ford de réinvestir dans les soins de santé de première ligne

Date de publication

Le jeudi 14 mars 2019, 06 h 00

Toronto – Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, les économies réalisées par le gouvernement Ford en supprimant des postes de gestion dans le secteur de la santé doivent être réinvesties dans les services de première ligne.

Le premier ministre Doug Ford a fait l’annonce tard mercredi, l’insérant dans le projet de son gouvernement de fusion de 20 agences de la santé provinciales en une « super agence » de la santé. On ne sait exactement combien de postes de gestion ont été éliminés ou quand les mises à pied se feront. 

« Il est effectivement ridicule d’avoir un gestionnaire pour chaque groupe de 5 travailleurs », a déclaré M. Thomas. « Je suis heureux de voir que M. Ford cherche à réduire les coûts de gestion, mais il doit faire suivre cette initiative de l’embauche d’un plus grand nombre de travailleurs de première ligne, qui fournissent des services essentiels aux Ontariens.

Monsieur Ford avait promis dans sa campagne électorale de l’an dernier qu’il ne supprimerait aucun emploi. Monsieur Thomas a fait remarquer que M. Ford avait rompu sa promesse déjà bien avant mercredi, avec son gel de l'embauche l'an dernier, qui a fait que des postes du secteur public n’ont pas pu être pourvus.

« J'ai toujours dit que ne pas pourvoir un emploi, c'est le supprimer. Ainsi, avec Doug Ford, il faut vraiment lire les petits caractères », a encore dit M. Thomas. 

« Je suis content de voir qu’il nous écoute lorsqu’il s’agit de chercher à réaliser des gains d'efficience au niveau de la gestion, mais il devrait vraiment prendre le temps de s'asseoir avec nous et d’écouter ce que nous avons à dire ce qui concerne le placement de ces économies aux premières lignes. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931