Communiqué de presse
Communiqué de presse

Le président Thomas demande à Ford de ralentir l’expansion des ventes d'alcool

Date de publication

Le samedi 29 décembre 2018, 16 h 15

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, exhorte le gouvernement Ford à commencer l’année 2019 de façon responsable et à geler ses plans visant à élargir encore plus les ventes d'alcool.

Le président Thomas estime que les Ontariens et Ontariennes devraient être préoccupés par les articles parus dans les médias qui ont fait état de la gravité des vols à l'étalage qui se produisent régulièrement dans les succursales de la LCBO.

« Si le vol est un problème dans les succursales de la LCBO qui ont un personnel hautement qualifié et expérimenté, alors imaginez un peu ce qu’il risque d’arriver dans les points de vente privés dont le personnel n’a ni autant de formation ni autant d'expérience? », a demandé le président Thomas. « Que se passera-t-il dans les dépanneurs? La réponse est que quelqu'un sera blessé, voire même tué. »

Le président Thomas souhaite rencontrer le premier ministre Ford pour discuter des problèmes qui découleront de ses projets de privatisation des substances réglementées.

« Dans sa résolution du nouvel an, le premier ministre devrait s’engager à écouter les gens qui représentent les travailleurs de première ligne afin de pouvoir mieux comprendre ce qui se passe en Ontario », a déclaré le président Thomas.  « Je parle aux membres qui travaillent dans les succursales de la LCBO chaque semaine et je suis donc au courant du danger que nous courrons si nous arrêtons de contrôler les substances réglementées ».

Le président Thomas affirme que la récente couverture des médias au sujet des vols à l'étalage devrait servir de signal d’alarme au gouvernement et l’amener à y penser à deux fois avant d’autoriser la vente d'alcool dans les épiceries et les dépanneurs.

« L'alcool attirera toujours l'attention des voleurs et de l'économie souterraine. C'est une marchandise qui se vend facilement sur le marché noir », a indiqué le président Thomas. 

Le président Thomas a également souligné la nécessité de tenir rapidement une réunion sur la santé et la sécurité avec la LCBO. « Des vies sont en danger, mais on peut appliquer des solutions à l’interne qui permettraient de préserver l'expérience des consommateurs tout en protégeant les revenus et les vies. Le premier ministre et son gouvernement doivent appuyer ouvertement une telle réunion. »

Le président Thomas a réitéré les conseils de la police qui demande au personnel de la LCBO à ne pas s’interposer avec les voleurs, dont nombre d’entre eux pourraient être armés.

« Personne ne devrait aller travailler dans une succursale en se demandant si sa vie va être mise en danger pour une bouteille de vodka à 15 dollars. Le “C” de LCBO signifie contrôle et il y a des raisons à cela. Il est grand temps que le premier ministre Ford le comprenne. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931