Avis

Le président Thomas envoie une lettre au président Ted Arnott

Date de publication

Le samedi 22 juin 2019, 12 h 45

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a envoyé la lettre suivante à l'honorable Ted Arnott, président de l'Assemblée législative de l'Ontario, pour donner suite à ce qui s'est passé récemment à Queen's Park après que des jeunes aient soi-disant « vandalisé le trottoir avec de la craie ».  

Le 22 juin 2019

Hon. Ted Arnott, président       
Salle 180
Édifice législatif principal, Queen's Park
Toronto (Ontario)  M7A 1A2                                                                

Monsieur,

La présente a pour objet de vous informer de mon dégoût absolu à la nouvelle qu’un groupe de jeunes puisse avoir été accusé d’avoir vandalisé les trottoirs à Queen’s Park avec de la craie. J’ai de la peine à croire que du personnel législatif puisse vouloir soutirer 1 444,51 $ à une équipe de jeunes qui auraient écrit quelques slogans sur le trottoir avec de la craie dans le cadre d’une manifestation contre les coupures que le gouvernement inflige au secteur de l’éducation.

Quel crétin est arrivé à une facture de 1 444,51 $ pour nettoyer le trottoir? Voyons! Quelques seaux d'eau ou une bonne averse de pluie auraient suffi.

C’est un exemple typique d’une cour législative fantoche qui cherche à intimider nos jeunes.

À une époque où il est si difficile d'encourager nos jeunes à s’impliquer dans le processus politique, nous devrions les applaudir pour leur participation. Nous ne devrions certes pas leur prendre leur argent de poche.

Les enfants ont le droit de manifester comme tout le monde et s’ils ont fait un peu de saletés sur l'asphalte, ce n'est rien comparé à la façon dont votre parti salit leur éducation et leur avenir.

On a entendu le personnel législatif qualifier ces messages à la craie de « vandalisme » et « d'obscénités ».  Ce qui est vraiment obscène ici, c’est la façon dont le premier ministre Ford bafoue la démocratie et dont ce gouvernement vandalise notre province.

J'espère que vous réalisez l’absurdité de la situation et, vu que vous êtes responsable des terrains de l’assemblée législative, que vous annulerez la facture de nettoyage qui a été envoyée à ces quelques jeunes.

Et si vous ne le faites pas, alors envoyez-nous la facture. Le SEFPO applaudit le dévouement de ces jeunes gens et les défend. Nous paierons cette facture ridicule.

Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

Warren (Smokey) Thomas
Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario