Le SEFPO dans les nouvelles

Le président Thomas sur les ondes radio pour parler du cannabis et de l’alcool

Date de publication

Le vendredi 4 Janvier 2019, 13 h 00

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, était à l’émission Live sur CP24, à midi, le 3 janvier dernier, pour discuter des récents rapports de police qui montrent qu’il y a une flambée du nombre de personnes qui conduisent en état d'ébriété sur les routes de l'Ontario.

Le président Thomas a déclaré qu’accroître l’accessibilité à l'alcool – avec l'expansion de la vente dans les épiceries ainsi qu’à davantage d’épiceries – se traduirait par une hausse du nombre de victimes dans des accidents causés par la conduite avec facultés affaiblies par l'alcool.  

Le président Thomas a également critiqué le gouvernement pour sa gestion de la vente au détail de cannabis, soulignant que 25 magasins de cannabis seraient déjà ouverts dans le cadre du plan libéral, alors que seulement six magasins ouvriront maintenant avec un an de retard.

Cliquez ici pour écouter l'interview au complet, qui commence à 9:52.

Plus tard dans la journée, le président Thomas a parlé de l'alcool et de la LCBO sur les ondes de 640 Talk Radio. Il a souligné le fait que si le premier ministre Ford veut rendre l'alcool plus accessible, il doit faire aller de pair accessibilité et responsabilité sociale.

Il a pris comme exemple l'Alberta, où la libéralisation de la législation sur l'alcool a engendré une hausse très importante du nombre de cas de conduite avec facultés affaiblies. Le président Thomas a indiqué que la libéralisation de la vente d'alcool en Ontario et l'expansion de la vente aux épiceries est au moins en partie responsable de l'augmentation des cas de conduite avec facultés affaiblies.

Le président Thomas a proposé d’autoriser davantage de succursales de la LCBO à prolonger leurs heures d'ouverture, plutôt que d'étendre la vente d'alcool dans les épiceries et dépanneurs, faisant remarquer que cela permettrait de répondre aux inquiétudes de nombreuses personnes quant aux conséquences sociales de l’expansion de la vente d'alcool.

Cliquez ici pour écouter l'interview au complet, qui commence à 6:58.