Le SEFPO dans les nouvelles

Le projet de loi sur la réduction des salaires promet un « été long et chaud » aux conservateurs

Date de publication

Le jeudi 6 juin 2019, 10 h 15

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a été largement cité par les médias au sujet de la tentative du gouvernement Ford de réduire les salaires de plus d'un million de travailleurs du secteur public, parmi lesquels de nombreux membres du SEFPO.

« L’été sera long et chaud pour eux », a déclaré le président Thomas à CBC News. « Avec le SEFPO et d'autres syndicats, nous ciblerons tous les députés conservateurs, leurs bureaux de circonscription, toutes leurs collectes de fonds, tous leurs tournois de golf, tous leurs barbecues – nous exprimerons notre mécontentement partout. »

Le président Thomas a déclaré au Toronto Star qu'il est clair que le projet de loi sur la rémunération salariale vise à siphonner les salaires des travailleurs pour s'acquitter de la pénalité d’un milliard de dollars que le gouvernement devra débourser à cause de sa décision impopulaire de résilier le contrat avec la chaîne The Beer Store.

« Quelles seront les prochaines victimes qui feront les frais de cette stupide idée de vendre de la "bière à un dollar" et dans les dépanneurs? », a déclaré le président Thomas au Star. « Ce chaos va coûter cher aux contribuables. Tout ce qu'il fait, il le fait sur le dos des travailleurs. »

Le Toronto Sun a cité le président Thomas dans deux articles.

« Je pense qu’à peu près tous les syndicats consultent des avocats en droit constitutionnel … la négociation collective est protégée par la Charte canadienne des droits et libertés », a déclaré le président Thomas dans la couverture de l'actualité du Toronto Sun. « Je transmets maintenant le flambeau à notre avocat », a ajouté le président Thomas.

« Ils nous ont déjà déclaré la guerre, ce n'est qu'une autre bataille », a déclaré le président Thomas à la tribune libre du Sun.