Le SEFPO dans les nouvelles

Le SEFPO demande au gouvernement Ford d'embaucher davantage d'agents correctionnels pour empêcher les attaques

Date de publication

Le mercredi 6 mars 2019, 13 h 45

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, est cité dans un article du Toronto Sun à propos des agents correctionnels représentés par le SEFPO qui ont été attaqués au Centre de détention Toronto Sud samedi soir dernier.

« C'était une attaque sournoise », a-t-il dit. « Un grand nombre de personnes ont été blessées et ça aurait pu être pire. »

Les agents des services correctionnels de l'Ontario sont exposés à de graves risques chaque jour, dont bon nombre pourraient être évités. Suite à l'attaque, plus de 200 agents ont pris position en refusant d'accomplir leurs tâches non essentielles pendant plusieurs heures lundi dernier. Monsieur Thomas a déjà invité le premier ministre Ford à se joindre à lui pour une visite de la prison, afin qu’il puisse constater par lui-même la gravité de la situation.

Monsieur Thomas continue de demander au gouvernement Ford d'embaucher plus d'agents pour prévenir des attaques comme celle du weekend dernier. Une telle mesure contribuerait à limiter les incidents, mortels et autres, dans l'avenir.