Communiqué de presse
Communiqué de presse

Le SEFPO dépose une plainte pour négociation déloyale concernant le gel des salaires au Centre régional de santé de Peterborough

Date de publication

Le lundi 10 décembre 2018, 10 h 00

Peterborough – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario a déposé une plainte pour négociation déloyale à la Commission des relations de travail de l'Ontario relativement au gel des salaires que l’employeur tente d'imposer à un groupe d'employées de bureau composé essentiellement de femmes.

« En septembre, un arbitre a statué que les membres de la section locale 345 du SEFPO méritent un contrat de travail comprenant des augmentations salariales raisonnables sur une période de cinq ans », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Mais il est clair maintenant que l’employeur n'a jamais eu l'intention d'honorer la décision de l'arbitre. Ils essaient de se cacher derrière un processus d'évaluation des emplois afin de ne pas avoir à appliquer le contrat de travail. »

« C'est un cas d'école de négociation de mauvaise foi et nous n'allons pas nous laisser marcher dessus. »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a souligné le fait que toute la province devrait être outrée par les actions des gestionnaires du Centre régional de santé de Peterborough (CRSP) qui tentent de réduire les salaires des membres d'une section locale composée presque entièrement de femmes.

« Il s’agit d’une attaque contre les femmes, purement et simplement », a déclaré Eddy Almeida. « La section locale 345 est composée à 98 pour cent de femmes et c'est la seule section locale de l'hôpital à être visée par un gel des salaires.

« Nous luttons avec tous les moyens à notre disposition, mais si le gouvernement provincial est résolu à défendre l'égalité, il devrait également intervenir. Madame Lisa MacLeod, ministre déléguée à la Condition féminine, doit bien faire comprendre à tous les employeurs qu’ils ne peuvent pas cibler les femmes par des baisses de salaire et des compressions. »

Eduardo (Eddy) Almeida a également exhorté Peter Bethlenfalvy, le président du Conseil du Trésor, à intervenir pour défendre les membres du SEFPO au CRSP. « Le ministre, qui a clairement fait savoir qu'il tire les cordons de la bourse, doit intervenir immédiatement pour mettre fin à cette injustice. »

Smokey Thomas et Eddy Almeida seront aux côtés des membres de la section locale 345 à l’occasion d’une manifestation contre le gel des salaires, mardi 11 décembre, de 11 h 30 à 12 h 30, qui se tiendra en face de l'hôpital.

« Je tiens à remercier les membres de la section locale 345, ainsi que toutes les autres sections locales de l'hôpital et de la ville qui ont pris une position ferme pour dénoncer cette attaque », a ajouté le président Thomas. « Nous allons faire en sorte que toute la population de Peterborough sache ce que la direction essaie de faire à ces femmes.

« Le président-directeur général du CRSP a vu son salaire augmenter de 21 pour cent entre 2015 et 2017. Il gagne aujourd’hui presque 400 000 $ par année », a conclu le président Thomas. « Les gens sont indignés qu'il puisse jouir de telles augmentations alors qu’il s’attaque aux salaires modestes des femmes qui assurent le fonctionnement quotidien de l'hôpital. »  

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931