Communiqué de presse
Communiqué de presse

Les « améliorations » au programme pour enfants autistes de la ministre avare abandonnent les parents à leur sort, dit le président Thomas

Date de publication

Le jeudi 21 mars 2019, 12 h 30

Toronto – Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, les tentatives de la ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires de défaire le mal qu’elle a fait aux familles d’enfants autistes ne font que retarder l’inévitable.

Monsieur Thomas a appelé les soi-disantes « améliorations » apportées au programme pour enfants autistes par le gouvernement Ford une tentative de détournement du concert de protestations et d’indignation grandissants des familles.

« Si la ministre avare pense pouvoir acheter le silence des parents en prolongeant les programmes de traitement d’un petit six mois, elle risque d’avoir une grosse surprise », a dit M. Thomas.

« Ces familles sont dans une situation désespérée, confrontées à de vrais problèmes financiers et forcées de se tourner vers le privé, pour des traitements qu’elles n’ont pas les moyens de payer. C'est honteux et inacceptable. »

Selon M. Thomas, la branche d’olivier à moitié sèche tendue aux familles ne les aidera pas à assumer le coût des traitements privés, qui se montent dans certains cas à des dizaines de milliers de dollars par année.

« Les familles ne se laisseront pas duper par les arguments vides des conservateurs » a déclaré M. Thomas. « Ils ont besoin des programmes pour enfants autistes publics éprouvés et fiables et des experts de première ligne dévoués qui les fournissent. »

Le fait que Mme MacLeod ait quitté sa conférence de presse en courant, évitant ainsi de répondre aux questions des médias, pour lesquelles les familles des enfants autistes veulent désespérément une réponse, en dit long, a dit M. Thomas.

« Les familles souffrent et des professionnels sont mis à pied à cause des coupures de la ministre avare », a encore dit M. Thomas. « Mais quand les médias le lui font remarquer, elle s’en va avec fureur parce qu’elle est incapable de défendre l'indéfendable. »

« Je suppose qu’on ne peut s’attendre à beaucoup d’un gouvernement qui pense que les épreuves créent la résilience, mais notre tempétueuse Lisa est à peu près aussi bienvenue qu’un jour de pluie pour les familles qui subissent les conséquences de ses décisions. Elle est inapte à faire partie du cabinet et devrait immédiatement être reléguée à l'arrière-ban. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931