Pensions et prestations
Communiqué de presse

OPSEU défait les changements inutiles proposés par OMERS aux pensions de nos membres

Date de publication

Le jeudi 15 novembre 2018, 19 h 45

Toronto – En collaboration avec ses alliés syndicaux, le SEFPO a fait des progrès importants dans ses efforts visant à protéger les pensions de milliers de ses membres. Le Conseil d'administration de la Société de promotion d’OMERS a voté aujourd’hui sur les six changements proposés au régime de retraite dans le cadre de son examen complet du régime, en rejetant quatre sur six.

« Je suis ravi que le conseil ait finalement vu clair et voté contre ces propositions injustes », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Nous nous battrons jusqu’au bout pour protéger les pensions de nos membres, parce qu’ils peuvent compter sur le SEFPO. »

Le conseil a voté contre les propositions suivantes ;

  • Remplacer l'indexation garantie (protection contre l'inflation) par une indexation conditionnelle
  • Intégrer la formule de calcul de la pension avec le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (MGAP)
  • Apporter des modifications à la retraite à l’âge normal et anticipée
  • Obliger les employés autres qu’à temps plein à participer au régime (facultatif pour les employés à bas salaires)

Le conseil a voté en faveur de la suppression du plafond global de 35 années et de la négociation de l’âge normal de retraite à 60 ans, pour les techniciens ambulanciers.

Les membres du Comité de liaison du régime, Len Elliott et Gareth Jones, ont déclaré que le SEFPO avait travaillé avec diligence toute l’année pour examiner en détail les changements proposés. Pendant tout ce temps, ils ont bénéficié de l’appui du président Thomas et du premier vice-président/trésorier Almeida, ainsi que du Conseil exécutif du SEFPO.

« Notre position a été et reste que les changements concessionnels étaient inutiles, et plus particulièrement la proposition de remplacer l’indexation garantie », a déclaré M. Jones. « Nous avons travaillé longuement et continuellement avec les autres parrains syndicaux pour nous opposer à l’unanimité à ces changements, lesquels auraient sérieusement nui à nos membres. »

« Nous sommes très heureux de pouvoir dire à nos membres d’OMERS que la proposition sur l’indexation conditionnelle et trois autres propositions ont été rejetées , mais aussi que nos techniciens ambulanciers peuvent désormais négocier les mêmes dispositions de retraite anticipée que la police et les pompiers », a dit M. Elliott. « De plus, le plafond de 35 années de service est supprimé. Ainsi, les personnes qui désirent travailler plus longtemps ont l’option d’accumuler davantage de droits à pension. »

Monsieur Thomas a félicité pour leur travail M. Elliott et M. Jones, tous deux membres du Conseil exécutif et vice-présidents régionaux des régions 1 et 4, respectivement. « Ils ont travaillé avec acharnement pour protéger les intérêts de nos membres inscrits au régime d’OMERS, et de toute évidence, leurs efforts ont porté fruit. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 329-1931; Len Elliott, 519-857-4000; Gareth Jones, 613-809-3319