Communiqué de presse
Communiqué de presse

SEFPO : Ford échafauderait-il un autre remaniement ministériel?

Date de publication

Le vendredi 8 février 2019, 06 h 00

Toronto – Le navire du premier ministre Ford prend l'eau de toutes parts depuis qu'il a quitté le quai et le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, se demande si le capitaine va de nouveau débarquer des officiers et des matelots.

« De la manière dont le capitaine Ford et son équipage font tanguer le navire, on croirait voir Les trois stooges dans une course de stock car », a déclaré le président Thomas. « Mais ils continuent de heurter des récifs et ce sont les Ontariens qui finissent par-dessus bord. »

Des rumeurs continuent de se répandre selon lesquelles Ford réfléchirait à activer le bouton de remise à zéro pour la deuxième fois en seulement huit mois, a déclaré le président Thomas.

Il a souligné le fiasco de la semaine dernière lorsque la ministre de la Santé, Christine Elliott, avait nié avoir connaissance d’un plan du gouvernement visant à privatiser les soins de santé avant d’être humiliée lorsque les documents officiels du gouvernement ont été divulgués. 

« Le vrai problème, c'est que Ford agit comme un président-directeur général, et non pas comme un premier ministre, a ajouté le président Thomas. « On m’a dit que son bureau dicte toutes les règles du jeu. Les ministres de son cabinet sont à peu près aussi utiles aux Ontariens que les matelots qui servent la soupe au capitaine, sauf que ce sont eux qui se retrouvent à la mer à chaque fois que le capitaine Ford navigue à vue. »

« Ford dispose d’un équipage de meneurs, à l’instar de Dean French et Rueben Devlin, qui donnent le cap et tirent les ficelles en coulisse », a ajouté le président Thomas. « Ils n'ont pas été élus par la population, mais ils ont leurs propres agendas et Ford est à leur écoute et ignore les membres élus de son groupe parlementaire. »

Le président Thomas a déclaré qu'il est temps que le groupe parlementaire conservateur appuie sur le bouton de remise à zéro et change de capitaine.

« Il est temps que les députés du groupe parlementaire conservateur prouvent qu'ils sont réellement là "pour la population” », a conclu le président Thomas. «  Près des deux tiers des Ontariens et Ontariennes désapprouvent les politiques de Ford. La mutinerie pourrait bientôt éclater à bord du navire. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931